“Seul le savoir peut sauver Haïti” parole entendue dans l’émission Ranmase avec Fernando Estimé

0
34

C’est évident. Il suffit d’entendre ce galimatias ici.

Il suffit de constater la gestion catastrophique des tèt kale pendant 8 ans, compte tenu des moyens financiers exceptionnels auquel ce régime a eu accès.

A été également mis en avant la question de la sincérité.

Sincérité qui ne se décline pas en terme de contraire du mensonge. Mais de manière plus générale, sur une approche de l’état réel du pays à partir d’une évaluation chiffres à l’appui, basée sur des faits et non de perceptions. Et suite à  ces indications planifier une  politique publique à long terme dans chacun des domaines de la vie de la société : santé, éducation, agriculture, commerce, tourisme, transports, Etc.

Deux points à relever :

– le silence des gens formés, des “save” qui s’expliquerait par une peur bleue d’être indexés par ceux-là qui détiennent le pouvoir économique et donc celui de ruiner leurs vies en les mettant au chômage à vie.

– Le déficit de la pensée qui se manifeste par l’absence de cohérence intellectuelle, de compétence économique, de conscience du bien commun, l’improvisation dont l’échec du programme caravane/carnaval de l’Homme Banane est le résultat.

Enfin, pratiquement l’ensemble des intervenants se sont accordés sur le fait qu’il était indispensable  de mettre fin à la politique d’exclusion et d’apartheid; que l’état du pays était plus que catastrophique et que le procès PetroCaribe était un impératif  catégorique -non seulement pour des raisons d’économie et de justice mais aussi de morale.



LE MONDE DU SUD – ELSIE NEWS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here