Saurel Jacinthe, sénateur de la Grand’Anse, découvre huit ans après l’arrivée des tèt kale/rose racket, que le pays est saccagé par une association de malfaiteurs en bande organisée

0
51

On dirait que ce sénateur n’a jamais entendu parler de la dilapidation des Fonds PetroCaribe.

On dirait qu’il n’a jamais lu le rapport de l’UCREF sur les 14 comptes en banque de Jovenel et les mouvements d’entrée et de sortie d’argent sans justificatifs..

Il semblerait qu’en tant que sénateur, il ne s’est jamais préoccupé du financement de la société Agitrans – dont l’homme Banane était le patron – ni du remboursement des sommes empruntées à l’Etat.

Est-ce qu’un seul de ces soi-disant représentants du peuple, a  jamais posé des questions sur cette soi-disant entreprise de plantation et d’exportation de bananes ? 

En principe, n’est-ce pas le rôle des parlementaires de s’interroger sur l’utilisation des fonds publics ?

Quant aux journalistes marchands de micro, aux zentellectuels, à la société civile – laissons tomber ! Leur complicité avec la dilapidation des Fonds PetroCaribe ne les autorisait pas à l’ouvrir – comme Martelly l’a expliqué dans le cas du Nouvelliste,mais  il aurait pu parler des autres. 

La déclaration de Martelly n’a étonné que les canards sauvages auditeurs des marchands de micro, étant donné qu’on a vu des journalistes faire la queue au palais national pour recevoir une enveloppe du pouvoir.

Et, ce qui montre l’état de gangstérisation de ce secteur, c’est que  non seulement ils n’ont aucune honte à se faire payer par les tèt kale, mais qu’ils prétendent se présenter en personnes intègres aux yeux de leurs auditeurs.

Il faut bien comprendre que ces gens qui ont été des complices  des tèt kal pendant 8 ans, utilisent la stratégie du mysticisme – de même que les tèt kale ont utilisé le rose – pour camoufler la prédation des tèt kale, pour séduire une population fondamentalement illettrée  qui comme toutes celles qui ont été dans leur état en Europe, se réfugient dans l’irrationnel face à leur impuissance à agir sur le réel et changer leurs conditions de vie.

Vous avez remarqué que les histoires de magie ont été utilisées sous les 2 Duvalier, dans le même objectif, robotiser la population et la rendre totalement passive face aux crimes et aux vols perpétrés par leur régime.

On se rappelle que Claude Ribbe avait déclaré qu’en 2004, il avait été conseillé aux opposants de Jean-Bertrand Aristide d’activer la cloche de la magie: Aristide ferait appel à aux pratiques ésotériques (à la Duvalier) pour se maintenir au pouvoir et éliminer ses opposants.

Ces stratégies obscurantistes – qui sont au même niveau que l’exploitation des enfants dénommés restavèk, Haïti étant le seul pays de la région  à aimer et légitimer l’exploitation ds enfants – sont dégoutantes, sales, odieuses, méchantes, violentes, menteuses, réactionnaires, racistes, un ensemble de qualificatifs qui s”appliquent à l’ensemble des dirigeants haïtiens et de leurs alliés qui n’ont d’autre objectif que l’enrichissement personnel et la zombification des Haïtiens pauvres. 

il reste à savoir si les Haïtiens accepteront de continuer d’être bananés avec ces conneries ( Antonio Solà ?) par une  association de malfaiteurs en bande organisée, d’accepter de rester des esclaves zombifiés à partir d’une propagande sale qui les enferme dans un non-avenir.

 

 



LE MONDE DU SUD – ELSIE NEWS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here