France Corruption.Dans l’affaire Balkany on parle de 11 milions d’euros. Dans la mise à sac d’Haïti de plus de 2 milliards.

0
46

Un peu plus tôt dans la journée, l’avocat de l’État, Xavier Normand-Bodard, a détaillé les mécanismes mis en place par les Balkany pour blanchir onze millions d’euros entre 2007 et 2014, à grand renfort de sociétés-écrans, et cela après avoir fraudé le fisc pendant trente ans. Du grand art, s’agissant d’élus de la République.

(…- Les atteintes à la probité que sont la corruption et la prise illégale d’intérêts, ces délits reprochés à l’édile des Hauts-de-Seine (passibles de dix ans de prison), représentent, pour le PNF, « le pourrissement d’une fonction », « la trahison d’un mandat », « une atteinte à la démocratie », « un outrage aux 600 000 maires bénévoles » (auxquels Balkany a rendu un hommage grandiloquent pendant les débats), et constituent une « atteinte au lien social ». Les procureurs réclament donc « une peine effective et immédiate », comme lors du premier procès pour des faits de fraude fiscale.

En regard, la peine requise contre Isabelle Balkany – toujours absente du procès pour raisons de santé – pourrait sembler empreinte de mansuétude. L’épouse et première adjointe au maire de Levallois a « reconnu une faute », note le PNF, qui demande quatre ans de prison avec sursis et 500 000 euros d’amende, mais assortis de la confiscation des biens immobiliers saisis (soit le moulin de Giverny et le riad de Marrakech, la villa aux Antilles étant déjà vendue), et d’une interdiction de gérer. Ajoutée aux redressements et amendes déjà appliqués par le fisc, cette nouvelle addition deviendrait salée.

Alexandre Balkany, le fils, n’aurait agi que par « piété filiale », « entraîné dans cette aventure par ses parents », estime le parquet financier, qui ne réclame que 100 000 euros d’amende contre lui. Il en va tout autrement des complices.

L’avocat Arnaud Claude (longtemps associé de Nicolas Sarkozy) est décrit comme le « pilote de l’opération de blanchiment », c’est lui qui « organise l’opacité » et les montages juridiques savants autour du patrimoine des Balkany, en sa qualité d’avocat. Cet homme qui se vantait d’avoir « fait toutes les expropriations à Levallois » se serait, somme toute, compromis pour son meilleur client, la mairie. Le PNF demande contre lui quatre ans de prison dont deux avec sursis, ainsi que la confiscation des biens saisis (sa maison en Normandie), et une interdiction d’exercer la profession d’avocat.

…..

 



LE MONDE DU SUD – ELSIE NEWS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here