Les États-Unis ajoutent un nouveau front à leur guerre commerciale

0
154

À partir du 5 juin, l’administration Trump mettra fin au traitement commercial spécial accordé à l’Inde, qui exempte jusqu’à 5,6 milliards de dollars d’exportations indiennes. Ce traitement commercial préférentiel accordé à l’Inde découle du programme Système de préférences généralisées (SPG), un programme commercial américain conçu pour promouvoir la croissance économique des pays en développement en offrant l’entrée en franchise de droits préférentielle à 4 800 produits en provenance de 129 pays et territoires bénéficiaires désignés.

Malgré les réticences de grands conseillers, dont le gendre de Trump, Jared Kushner, et le secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, le président Donald Trump choisit de mettre en œuvre son plan d’imposer des droits de douane de 346,5 milliards de dollars sur toutes les importations en provenance du Mexique, à un taux de 5% à compter du 10 juin. Selon la Maison Blanche, ce tarif augmentera de 5% chaque mois, à moins que le Mexique ne prenne des mesures pour “réduire considérablement ou le nombre d’étrangers en situation irrégulière traversant son territoire pour se rendre aux États-Unis”. Entre-temps, les exploitations agricoles en Californie souffrent d’une pénurie de main-d’œuvre en raison de l’absence d’une politique d’immigration appropriée, ainsi que de la sécurité accrue le long de la frontière américano-mexicaine, alors que le président Trump tente de réduire l’immigration clandestine.

Il y a trois semaines, Washington a classé Huawei, une multinationale chinoise spécialisée dans les technologies, sur une liste noire interdisant aux entreprises américaines de faire affaire avec elle. Bien que le département américain du Commerce ait accordé un léger sursis permettant aux entreprises américaines de reprendre leurs partenariats avec la marque à court terme, des incertitudes demeurent. Dans le même temps, le gouvernement chinois enquête sur une société de transport américaine, FedEx, pour violation des lois et réglementations régissant le secteur du courrier express en Chine. Huawei aurait notamment accusé FedEx de détourner certains de ses colis.

Selon l’organisation Tax Foundation, les tarifs envisagés et imposés jusqu’à présent par l’administration Trump réduiraient le PIB à long terme de 0,20% (50,31 milliards de dollars), les salaires de 0,13% et élimineraient 155 878 emplois équivalents temps plein. Si l’administration Trump menaçait d’imposer de nouveaux droits sur les automobiles et les pièces, des droits supplémentaires sur les produits chinois et des produits mexicains, le PIB baisserait de 0,50% supplémentaire (124,82 milliards de dollars), entraînant une baisse des salaires de 0,33% et 387 041 emplois.



HAITI ECONOMIE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here