une cinquantaine de voyageurs clandestins refoulés –

0
88

Des voyageurs clandestins, qui tentaient de regagner d’autres antilles de la Caraïbe, ont été refoulés en Haïti. À leur arrivée, au Cap-Haïtien (Nord), ils ont été reçus par des gardes côtes, des représentants de l’Office national de la migration (ONM), de la direction départementale des affaires sociales et de la Brigade de protection des mineures (BPM), une entité de la Police nationale d’Haïti (PNH).

Cap-Haïtien, le 27 mai 2019.- Une cinquantaine de voyageurs clandestins dont 12 femmes et quatre mineurs ont été refoulés durant le weekend au Cap-Haïtien. Ils ont passé plusieurs jours sur le bateau des garde-côtes américains, après avoir été interceptés en haute mer. Ce, quelques heures après leur embarcation, le 20 mai, sur l’île de Latortue, dans le département du Nord’Ouest.

Processus d’enregistrement des voyageurs clandestins par les autorités haïtiennes (photo VBI)

Ces compatriotes ont été accueillis, à leur arrivée, par des gardes-côtes basés au Cap-Haïtien, des représentants de l’Office national de la migration (ONM), de la direction départementale des affaires sociales et de la Brigade de la protection des mineures (BPM).

« la dégradation de nos conditions de vie tant sur le plan sociale et qu’économique est la raison fondamentale qui nous pousse à quitter le pays de manière clandestine », se sont plaints ces Citoyens refoulés visiblement déçus et fatigués.

Ils s’en prenaient égalemenr aux gouvernants qui, selon eux, sont les principaux responsables de leurs déboires et malheurs dans le pays.

En dépit de leur connaissance des principales causes de l’organisation de ces voyages clandestins, les autorités départementales ont déconseillé aux Citoyens de risquer leur vie en haute mer sur des embarcations de fortune.

À rappeler qu’il y a de cela plusieurs semaines, les corps sans vie de plusieurs dizaines de clandestins haïtiens décédés en mer ont été rapatriés au Cap-Haïtien.

Vant bèf info (VBI)

VANT BEF INFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here