une 2ème tentative se termine dans la pagaille au Sénat – Rezo Nòdwès

0
83

Mardi 14 mai 2019 ((rezonodwes.com))– Pour une deuxième fois, la séance de ratification de la politique générale du premier ministre Jean Michel Lapin a encore avorté mardi au Sénat de la République.

Cette fois-ci, les protagonistes sont allés plus loin et en sont venus aux mains. Le sénateur Ricard Pierre s’est fait bousculer par son corrégionnaire du Sud Est, Joseph Lambert, et a perdu l’équilibre, après une scène rocambolesque durant laquelle certains Pères conscrits se sont constitués en bouclier protecteur sur l’estrade pour le premier ministre nommé qui se trouvait dans l’impossibilité de prendre la parole.

Pourtant, les débats avaient bien débuté avec une intervention du sénateur Ricard Pierre révélant une intention cachée du pouvoir à travers un cumul de poste provisoire au sein du cabinet.

En effet, au moins quatre ministres détiennent deux portefeuilles. Jean Roudy Aly (Justice et Défense), Pierre Josué Agénor Cadet (Education et Sports), Ronald Décembre (Finances et Planification) et Guy André Junior François (MHAVE et Tourisme).

D’autres points comme l’absence très remarquée du ministre Jean Roudy Aly dans l’enceinte du parlement ont été soulevés par les 4 sénateurs de l’opposition, appuyés par leur collègue de l’Artibonite, Youri Latortue.

La situation s’est dégénérée, quand le président du Sénat, à la suite d’échanges interminables et survoltés, a voulu trancher en faveur des membres de la majorité et inviter, sous l’insistance du sénateur Garcia Delva, le premier ministre à présenter l’énoncé de sa politique générale.

Une véritable pagaille s’en est suivie, au cours de laquelle, on a même pu remarquer des civils armés inconnus des habitués du parlement.

« La séance a été suspendue pour éviter le pire. Elle reprendra là où elle a été contrariée « , a réagi le président du Grand Corps, Carl Murat Cantave, au micro des journalistes.



REZO NODWES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here