Trump pensait qu’il allait perdre le pouvoir – Rezo Nòdwès

0
64

Le président américain Donald Trump s’est en outre réjoui des conclusions de l’enquête russe, qui a confirmé l’absence d’entente entre son équipe de campagne électorale et Moscou, mais ne le blanchit pas des soupçons d’entrave à la justice. Plus de peur que de mal pour Trump qui a tweeté « Game Over » à ses adversaires, après avoir exprimé à Sessions ses craintes de perdre son pouvoir

Jeudi 18 avril 2019 ((rezonodwes.com))– Le président américain, Donald Trump, furieux suite à la nomination du procureur spécial Robert Mueller, avait réagi en prédisant la fin de sa présidence, peut-t-on lire dans le rapport Mueller, dont une version expurgée a été révélé jeudi matin par le procureur général des États-Unis, William Barr.

«Oh mon Dieu. C’est terrible. C’est la fin de ma présidence. Je suis foutu [I’m fucked]», aurait alors affirmé le président américain, en se renfonçant dans son siège.

Le milliardaire-président s’est mis en colère contre Jeff Sessions en lui demandant comment il a pu laisser cela arriver et en l’accusant de l’avoir laissé tomber.

Le 17 juin 2017, le président américain a «ordonné» au chef des services juridiques de la Maison-Blanche, Don McGahn, d’accuser Robert Mueller de «conflits d’intérêt» et de demander «sa révocation».

Pourtant, dans le rapport, Mueller et le procureur général adjoint Rod Rosenstein ont conclu que les preuves n’étaient pas suffisantes pour affirmer que le président avait commis un crime.

De plus, bien que l’équipe Mueller ait jugé les réponses écrites fournies par le président « inadéquates », elle a estimé que le processus visant à l’assigner à comparaître aurait pris trop de temps.



REZO NODWES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here