Haïti a eu droit à sa première foire sur la sexualité |

0
111

Sous le leadership d’APS, Ann Pale Seksyalite, jeunes et adultes de tout horizon se sont croisés à Yanvalou, le dimanche 14 avril 2019, pour parler de la sexualité. APS en a profité pour faire d’une pierre deux coups : célébrer leur premier anniversaire et organiser, pour la première fois en Haïti, une foire sur la sexualité. Cette activité s’est déroulée autour du thème « Fanm kou gason ansanm pou yon Seksyalite responsab ak epanouyi».

Le sujet est délicat. L’enjeu est de taille. Parler de sexualité dans une société comme la nôtre n’est pas chose facile. APS décide de s’inviter au cœur du débat en misant sur le numérique. En moins d’un an, cette jeune plate-forme, ayant à sa tête Stéphanie Lamarre, s’est donnée la mission d’informer et de former le public haïtien sur les différentes facettes de la sexualité. Des contenus audiovisuels et des causeries, destinés à un public âgé de 14 ans et plus, ont contribué à l’expansion de cette plateforme éducative. La réalisation de cette foire n’a fait que couronner le travail de sensibilisation qu’APS compte mener pour aider les haïtiens à dépasser le mythe imposé par la sexualité.

La foire s’est débutée avec une partie d’exposition. Plusieurs organisations œuvrant dans le domaine de la sexualité ont répondu à l’appel : Fondation Toya, Profamil, OHMASS /Djanm, Kouraj, YCWA, DSSR, AHF pour ne citer que celles-là. Les gens ont profité pour visiter les différents stands et tables en vue d’avoir une idée sur les différentes organisations ainsi que leur service. Des préservatifs, des lubrifiants, des serviettes hygiéniques, des livres parlant de la sexualité et même des tests de dépistage du VIH étaient à la portée des participants.

En deuxième partie, Les panels de discussions ont constitué le plat de résistance de cette foire. Plusieurs spécialistes et personnalités concernées ont tour à tour donné leur point de vue sur les différentes interrogations que soulève la sexualité. L’éducation sexuelle des adolescents, l’orientation sexuelle et l’harcèlement étaient au centre des débats. « J’ai suivi avec beaucoup d’intérêts les différents panels de discussions. Les panélistes ont bien maîtrisé leur sujet. Ce qui a permis au public de bien comprendre les différentes thématiques avec précision. », nous confie une des participantes.

La satisfaction se lisait sur le visage des personnes ayant fait le déplacement. « J’ai pu voir l’engouement chez le public. Cette soif pour l’éducation sexuelle prouve la raison de leur participation à cette grande foire.», témoigne Raquel Joazile, un des membres de l’équipe organisatrice de la foire. Sry-Lanka Sanon, étudiante en 3ème année de médecine n’a pas caché ses impressions. « C’est une très Belle Initiative. Perso, j’adore tout ce qui va avec la sexualité. Cela peut vous apprendre beaucoup sur vous. Je pense que ce projet devrait s’étendre sur plusieurs départements du pays. Et les organisateurs devraient mettre l’accent sur la reproduction sexuelle et la contraception la prochaine fois.», ajoute-t-elle.

Que de feedbacks positifs de cette foire sur la sexualité. Les organisateurs, les exposants, les panélistes… tous ont mis leur grain de sel à la réussite de cette activité. « C’était vraiment un travail d’équipe. Tout le monde a pu jouer sa partition.», déclare Stéphanie Lamarre, l’initiatrice d’APS. Elle promet déjà une deuxième édition pour l’année prochaine avec beaucoup plus d’exposants. En attendant, elle invite le public haïtien à suivre APS sur ses différents comptes des réseaux sociaux et à commencer à repenser la sexualité qui ne saurait se résumer qu’au sexe !

© Tous droits réservés – Groupe MagHaiti 2019

Comments


Nombre de vues:
10



MAG HAITI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here