Les titres de l’actualité du mardi 16 Avril 2019 sur RADIO VISION 2000

0
91

La Saline, Cité Soleil, Fort Dimanche, Bicentenaire…Plusieurs quartiers de la capitale sont livrés aux bandits qui y font régner leurs lois. Des affrontements pour le contrôle de territoires ont lieu, depuis plusieurs jours, dans certains de ces endroits, avons-nous appris.

Les rafales d’armes automatiques au Bicentenaire ont provoqué une situation de panique au parlement où se trouvait le premier ministre nommé, Jean Michel Lapin, qui effectuait le dépôt de ses pièces à la chambre des Députés après avoir fait le même exercice, la veille, au sénat de la République.

Les bandits ont incendié le marché de la croix des Bossales. Les sapeurs-pompiers ne pouvaient pas s’y rendre pour circonscrire le feu. Ils ont dû s’arrêter pendant plusieurs heures devant le parlement.

M. Lapin qui a assimilé à des guérillas, les mouvements des gangs armés, a laissé entendre que des dispositions seront prises en vue d’apporter la réponse appropriée au phénomène de l’insécurité.

La police est toujours aux abonnés absents. Les porte-paroles de la PNH refusent de communiquer sur la recrudescence de l’insécurité depuis l’échec de l’opération visant à capturer le chef de gang, Arnel Joseph, le 4 Avril dernier, à Marchand Dessalines.

Il faut dire que deux présumés voleurs qui avaient attaqué une entreprise, lundi, à Delmas 65 ont été lynchés par des membres de la population. Ces présumés criminels avaient blessé mortellement un agent forestier, a rapporté le site d’information, Junot7.

Dans le Nord, la police a procédé, lundi, à l’arrestation de 3 individus, au Cap-Haitien et à Limbé notamment pour trafic illicite de stupéfiant, détention illégale d’armes à feu et de faux billets. 2 armes à feu ont été également confisquées.

La Manifestation de certains directeurs d’école affiliés au programme de scolarisation universelle gratuite et obligatoire, (PSUGO), ce mardi, a été émaillée de violences. A Lalue, les protestataires ont lancé des pierres dans toutes les directions brisant les pare-brises d’au moins 5 véhicules. Ils réclamaient du MENFP le respect des engrangements pris envers eux.

La décision du gouvernement de libéraliser le marché pétrolier était au centre d’une conférence-débat, ce mardi, à l’INAGHEI. L’un des intervenants l’économiste Etzer Emile estime que cela ne sera bénéfique qu’au secteur privé alors que le Sénateur Patrice Dumont juge nécessaire pour l’Etat de bien jouer son rôle de régulateur.



RADIO VISION 2000

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here