les Haïtiens de la Floride célèbrent leur victoire au tribunal – Rezo Nòdwès

0
122

Miami, mardi 16 avril 2019 ((rezonodwes.com))– Lors d’une conférence de presse, des leaders religieux et communautaires et des bénéficiaires de TPS ont applaudi la décision du juge de bloquer la décision illégale de l’administration Trump de mettre fin au TPS pour les Haïtiens.

«Aujourd’hui, la victoire montre que l’administration Trump doit respecter la loi. La démocratie gagne. Le TPS pour les Haïtiens a pris fin en raison du racisme. Alors que nous célébrons cette victoire, nous exhortons le Congrès à agir maintenant”, a indiqué Marleine Bastien, directrice exécutive du Mouvement des réseaux d’action familiale (FANM), dont la mission consiste à autonomiser les familles à revenu faible et à leur donner les outils pour transformer leurs communautés.

Selon Madame Bastien, le Dream and Promise Act procurera aux bénéficiaires de TPS et de DACA un refuge sûr aux États-Unis, où ils ont établi leur vie en contribuant à notre économie et à nos communautés.

« Ce projet de loi est un grand pas en avant vers la résidence permanente pour des milliers de bénéficiaires de TPS et de DACA. La FANM est déterminée à faire adopter ce projet de loi. ”, a martelé Marleine Bastien.
 
Dans une décision fédérale de 145 pages, le juge de district américain William F. Kuntz, du district oriental de New York, a émis une injonction temporaire à l’échelle nationale empêchant le DHS de mettre fin au statut de protection temporaire (TPS) accordé aux Haïtiens.

Kuntz a déclaré que 50 000 à 60 000 Haïtiens et leurs enfants nés aux États-Unis subiraient un «préjudice irréparable» si la protection juridique prenait fin et qu’ils étaient forcés de retourner dans un pays où la sécurité n’était pas assurée.
 
Kevin A. Gregg, avocat de Kurzban Kurzban Tetzeli & Pratt P.A., a déclaré: «La décision du juge Kuntz de rendre une injonction préliminaire contre le DHS dans l’affaire Saget est une accusation radicale contre la tentative de l’administration Trump de mettre fin au TPS pour les Haïtiens.

Selon les propres mots du juge Kuntz, le DHS a «manipulé les faits» afin «d’atteindre le résultat politique souhaité». Bien que l’affaire soit loin d’être terminée, la décision de jeudi est une étape monumentale et très encourageante.

«Je suis heureux que le juge Kent ait pris cette décision qui nous permettra de rester. Je tiens également à remercier le mouvement Family Action Network pour ses efforts visant à faire progresser la lutte non seulement des Haïtiens avec TPS, mais de tous les bénéficiaires de TPS. À présent, nous espérons seulement que l’organisation continuera à lutter pour la permanence de tous les bénéficiaires du TPS ”, a déclaré Leoma Pierre, récipiendaire du TPS, plaignante et membre de la FANM.



REZO NODWES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here