Haiti Press Network – HAiti-politique:Les états généraux sectoriels : « pure démagogie », selon l’Ex Ministre Josette Bijou

0
75

 

 

 

L’ancienne Ministre de la Santé Publique et de la Population (2004-2006), également ex-candidate à la présidence, Dr Josette Bijou, a estimé que la tenue de véritables états généraux de la nation est « la voie idéale en vue d’une issue heureuse à la crise qui sévit actuellement dans le pays ».

 

 

 

Tout en critiquant vertement l’initiative du Président de la République, Jovenel Moise, de lancer les états généraux sectoriels de la nation, l’ancienne Ministre prône elle-même également cette démarche comme élément de solution à la crise haïtienne actuelle.  « Les états généraux c’est à la fois une Action politique et une action technique. Ce qui est en train d’avoir lieu est une démagogie », a indiqué Josette Bijou qui croit que le système global de gouvernance est à repenser dans ce dialogue.

 

 

 

Ces états généraux préconisés par Mme Bijou devraient déboucher sur une orientation en vue de changer ce qui le peut. “ Les états généraux doivent commencer à partir des sections communales“, a-t-elle préconisé.

 

 

 

Invitée dans un débat sur les implications en vue du changement du système à l’émission TOP HAITI diffusée sur les ondes de la radio D’S FM 104.7 tous les samedis matin entre 8h et 10h le 13 avril dernier, Josette Bijou, a émis des réserves quant à la façon de se prendre au changement du système.

 

 

 

Pour Josette Bijou, l’expression même de changer de système mérite des éclaircissements. « Changer de système doit signifier quelque chose. Pas un changement de personne mais de nouvelles orientations », a rappelé Mme Bijou.

 

 

 

Le système de gouvernance global du pays doit être révisé, selon elle, dans une consultation générale de la Population. Mme Bijou en a profité en ce sens pour rejeter le processus enclenché au parlement visant à l’amendement de la constitution haïtienne du 29 mars 1987.

 

 

 

HPN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here