Vant Bèf Info Marche pour la paix des chrétiens protestants à Port-au-Prince –

0
82

Ce Dimanche de Rameaux, les protestants ont laissé leurs temples pour fouler le macadam en vue de marcher pour la paix.

Port-au-Prince, le 15 avril 2019.- Ils étaient plusieurs milliers – selon les organisateurs de la marche – à participer à cette marche pacifique qui a démarré au Carrefour de l’aéroport pour aboutir au Champ-de-mars, plus précisément devant le Palais national.

Début de la marche pacifique des chrétiens protestants, le 14 avril 2019 (photo VBI)

Pendant tout le parcours de ladite marche qui s’est déroulée dans une ambiance de bon enfant, trois (3) camions sonorisés animaient la foule avec des chants évangéliques les plus populaires du milieu protestant haïtien.

Plusieurs pancartes avec des slogans « nou vle la pè, nou vle rekonsiliasyon, jistis nap mande, nou pa vle ensekirite, nou vle lekòl, lopital, inivèsite, twòp san koule … » (en français « nous voulons la paix, la réconcilliation, la justice, nous n’acceptons pas l’insécurité, nous voulons beaucoup plus d’écoles, d’hôpitaux et d’universités, le sang a trop coulé dans le pays)…

Arrivé devant le Palais National, au Champ de Mars, le pasteur Gérard Forge a dit une prière en se basant sur le second livre des Chroniques chapitre 14 dans la Bible dont un extrait dit : « si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie et cherche ma face, je l’exhaucerai des cieux, le lui pardonnerai son péché et je guérirai son pays ».

Le Pasteur Bataille a, pour sa part, délivré un message en invitant le gouvernement et l’opposition à s’asseoir sur la même table pour le bien du pays. Il a insisté sur la paix et la réconcilliation. Il a dénoncé la corruption, l’insécurité, le barbarisme et le cannibalisme qui, selon lui, sont les principaux handicaps qui empêchent fils et filles du pays de la diaspora de visiter et d’investir dans leur pays d’origine.

Il a ensuite remercié et prié pour la police haïtienne qui, selon lui, fait un travail remarquable pour garantir la sécurité des vies et des biens des Haïtiens.

La manif a terminé sans incident majeur, un peu comme à la fin d’une messe catholique ou d’un culte protestant.

À rappeler que durant tout le parcours de cette marche pacifique la présence des agents de la PNH, en collaboration avec des scouts et brigadiers était remarquée.

Cette marche pour la paix est supportée par la Mairie de Delmas et est organisée par plusieurs organisations protestantes dont le Conseil national spirituel des églises d’Haïti (CONASPEH) et le Groupe de louanges et d’actions patriotiques pour la libération d’Haïti (GLAPLHA).

Vant bèf info (VBI)

VANT BEF INFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here