Naufrage du Titanic : il avait à son bord un seul passager noir et ce fut un Haïtien – Juno7 Haïti

0
1502
Joseph Philippe Lemercier Laroche, un homme noir, ingénieur, né au Cap-Haïtien le 26 mai 1886 en Haïti, et formé en France se trouvait avec sa femme enceinte, Juliette Lafargue, et leurs deux jeunes filles, Simonne et Louise à bord du Titanic lors du voyage inaugural. Sa femme et ses enfants ont survécu à la catastrophe du Titanic, mais Laroche non. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Marlie Alberts, descendante de Joseph Laroche, a déclaré au »Cleveland Daily Banner »: «Je veux que tout le monde sache que le Titanic allait en Haïti, et qu’il y avait un homme noir à bord qui n’était ni un esclave, ni un serveur ou un domestique.»

Le 10 avril 1912, la famille Laroche monte à bord du RMS Titanic à Cherbourg, France. Le plus grand paquebot de son époque. Joseph Laroche a grandi dans une famille aisée haïtienne et revenait à la maison avec sa nouvelle famille en raison d’un manque de travail. Laroche était le neveu du 21e président d’Haïti, Cinninatus Leconte, qui était le petit-fils du premier empereur d’Haïti.

Tard dans la soirée du 14 avril 1912, vers 23h40, alors que Laroche était dans le salon fumeur avec d’autres messieurs qui voyageaient en deuxième classe. Ils ont, tout à coup, senti le navire heurté un iceberg! Il se précipita dans sa chambre pour vérifier sI sa femme et les jeunes filles allaient bien. Quelques minutes plus tard, un steward est venu à leur cabine et ordonne à la famille de mettre leurs gilets de sauvetage – le Titanic avait été endommagé.

Quand il a été confirmé que le navire avait effectivement commencé à couler, Laroche aurait placé de l’argent et des objets de valeur de la famille dans un manteau et mis le manteau autour des épaules de sa femme. Laroche n’a pas pensé à lui-même d’abord, mais a tenté de calmer sa femme et ses enfants au milieu d’une panique croissante sur un navire en perdition. Juliette, qui ne parlait pas anglais, confondu par l’ensemble de l’agitation, a juste suivi son mari alors que l’intendant les conduisait à travers la foule qui se précipitait pour abandonner le navire.

Joseph Philippe Lemercier Laroche, entouré de sa femme (de nationalité française) et de ses deux filles. Lui seul a péri dans le navire dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 (photo Google)

Laroche a réussi à placer sa famille dans un canot de sauvetage alors que tout le monde s’accrochait désespérément à l’espoir. Le seul homme noir sur le Titanic est resté, aidant volontiers d’autres femmes et des enfants à s’en sortir. Il n’y a détails concernant le nombre de passagers qu’il a aidé. Ses derniers mots à sa famille était qu’il les retrouverait à New York. Sa femme et ses enfants en détresse ont finalement été repris par le paquebot Carpathia Cunard Line. Ils n’ont jamais revu Joseph Laroche. L’ingénieur haïtien formé en France a été classé parmi les 1502 victimes du Titanic dans l’Atlantique Nord entre le 14 et le 15 Avril 1912.

«La communauté haïtienne doit se relever avec plus d’éducation sur son patrimoine. Une fois que vous comprenez les problèmes qui se sont abattus sur Haïti, vous pouvez vous cultiver et apprendre du passé. Haïti a été la «perle des Antilles» et l’est toujours. Je tiens à informer le monde en général – afin de découvrir qui étaient leurs ancêtres – pour trouver ces petits bijoux de la vie, qui vous encouragent à aller de l’avant, à avoir toujours de l’espoir, même dans les pires moments de la vie, où il n’y a plus d’espoir, à ne jamais abandonner la lutte, à surmonter tous les obstacles dans la vie.»

A rappeler qu’un nouveau bateau « Titanic II » , une réplique du célèbre bateau de croisière britannique prendra la mer en 2022, pour un même voyage à travers l’Atlantique, a annoncé le quotidien Evening Standard.



JUNO7

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here