La plateforme “Sitwayen Angajew” lance son premier congrès national |

0
59

La Plateforme Sitwayen Angajew a organisé son premier congrès national le 7 avril dernier à Pétion-Ville dans le but de préparer sa participation aux prochaines élections. Selon les membres de la Plateforme, le but du congrès national était d’offrir à la nation haïtienne une nouvelle offre politique pour la prise du pouvoir.

« En marche vers la nouvelle République », est le slogan de la
plateforme Sitwayen Angajew qui juge important d’offrir à Haïti une
alternative répondant aux besoins de la population qui connait une situation difficile et chaotique dans le pays. En effet, le jeune Secrétaire général Valery Dutreil Jacques a souligné que la plateforme veut lancer à travers ce congrès un appel national pour engager les jeunes, véritable symbole de l’espoir et de « La nouvelle République ».

« La Plateforme Sitwayen Angajew veut construire un agenda
ainsi que des alliances politiques en vue d’une nouvelle offre
politique pour prendre le pouvoir », a lancé fièrement Maître Valery
Dutreil travaillant activement pour la réalisation pleine et effective
de ce congrès. De nombreuses organisations et des personnalités ont participé dans le congrès de la plateforme, cette structure politiquement active créée depuis le 18 novembre 2017.

Selon les membres de la plateforme, la promotion de la stabilité
politique, l’éducation citoyenne conformément à l’article 52.1 de la
constitution amendée constituent la toile de fond de cette organisation. En effet, ce congrès consiste en un espace de réunion et de
rencontre des dix coordonnateurs départementaux et des coordonnateurs
internationaux venant de la France, du Canada et des États-Unis. Cette
rencontre permet de créer un agenda politique pour la participation
des membres de la Plateforme aux prochaines joutes électorales en Haïti.

Pour l’occasion, La Plateforme Sitwayen Angajew a reçu le docteur Réginald Boulos qui prône et s’engage dans un Mouvement Politique en
Haïti « la troisième voie ». Dr Boulos croit que l’heure est venue d’opter le pays d’une troisième voie comme alternative aux maux qui rongent la société haïtienne. Les élites ont échoué et doivent faire leur mea culpa, ne cesse t-il de répéter.

À la recherche de nouveaux alliés
politiques, la plateforme ouvre donc la voie à tous ceux qui
aimeraient la rejoindre dans le grand combat de sortir Haïti de
l’instabilité et de la crise chronique pour enfin ouvrir la porte à «
la nouvelle République ». Lancée officiellement le 1er janvier 2018,
la plateforme s’installe dans tous les 10 départements géographiques
et possède des alliés dans la diaspora haïtienne. Toutefois, elle reste ouverte
aux personnes physiques et morales voulant intégrer ses structures pour
une alternative à la direction du pays dont l’effondrement institutionnel parait inévitable.

Dominique Moussignac

© Tous droits réservés – Groupe MagHaiti 2019

Comments


Nombre de vues:
14



MAG HAITI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here