5 anciens présidents font l’objet d’une enquête pour corruption et blanchiment d’argent – Rezo Nòdwès

0
113

Eh Haïti, avec des parlementaires qui reçoivent des millions pour monter des bureaux fictifs en province selon OCID et qui agissent de connivence avec l’Exécutif, pour faire perdurer la tradition de corruption, un acte dénoncé publiquement par plus d’un, une telle investigation ne serait jamais possible. Tant va la justice, tant va la nation. Au Pérou, face à cette réalité, les opinions divergent au Parlement. Alors que certains pensent que la responsabilité incombe aux électeurs, d’autres ont fait référence à la classe politique

Dimanche 14 avril 2019 ((rezonodwes.com))–Cinq anciens présidents du Pérou qui ont gouverné durant les dernières années du XXème siècle à nos jours, font l’objet d’investigation relatives à des actes de corruption enregistrés durant leur présidence.

L’un d’eux est Pedro Pablo Kuczynski, actuellement placé en détention provisoire, tandis qu’Alberto Fujimori purge sa peine.

Pour sa part, l’ex-président Ollanta Humala n’est pas étranger à cette réalité, car il est soumis à de nombreuses restrictions, notamment l’interdiction de quitter le pays.

Pendant ce temps, Alejandro Toledo qui se réfugie aux Etats-Unis, est poursuivi par la justice péruvienne qui lance à son encontre deux mandats d’arrestation. De même, Alan García est un autre ancien chef d’État qui n’a pas le droit de quitter le pays et qui fait actuellement l’objet d’une enquête dans l’affaire Odebrecht.



REZO NODWES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here