Haïtiens bénéficiant du programme TPS ont un avenir incertain aux États-Unis

0
154

De nombreux immigrés qui ont l’autorisation de vivre et de travailler aux États-Unis dans le cadre d’un programme appelé Statut de protection temporaire (Temporary Protected Status – TPS) sont confrontés à un avenir incertain alors que la Maison Blanche cherche à mettre fin à leur autorisation de rester dans le pays.

On estime à 46 000 le nombre d’haïtiens parmi ce qui concerne actuellement environ 318 000 personnes après avoir fui leur pays à cause de la guerre, d’ouragans, de tremblements de terre ou d’autres conditions exceptionnelles qui pourraient rendre dangereuse leur vie dans ce pays.

Selon les estimations du Centre, il y avait environ 100 000 immigrants non autorisés en provenance d’Haïti aux États-Unis en 2016. Les responsables du gouvernement américain estiment qu’environ 46 000 immigrants haïtiens ont un statut de protection temporaire en 2018. Les avantages du TPS pour les Haïtiens devaient expirer le 22 juillet, sans projet d’extension, mais le Département de la sécurité intérieure a repoussé l’échéance jusqu’au 2 janvier 2020. après avoir été temporairement bloqué par une contestation judiciaire fédérale.

Immigrants de 10 nations ayant le statut de protection
temporaire TPS

Nation Estimation Date d’échéance
Haïti         46,000 2 janv. 2020
Honduras         57,000 5 janv. 2020
Le Salvador       195,000 2 janv. 2020
Népal            8,950 24 juin 2019
Nicaragua            2,250 2 janv. 2020
Somalie               500 17 mars 2020
Soudan            1,040 2 janv. 2020
Soudan du sud                  70 2 mai 2019
Syrie            5,800 30 sept. 2019
Yémen            1,250 3 mars 2020
Source: United States
Department of Homeland Security

La désignation TPS pour Haïti était basée sur un tremblement de terre qui a tué des centaines de milliers de personnes en janvier 2010. Les immigrants sont également éligibles s’ils entrent aux États-Unis jusqu’à un an plus tard. Ainsi, tout immigrant haïtien bénéficiant du statut protégé est aux États-Unis depuis moins début 2011.

En 2017, le gouvernement haïtien a demandé une prolongation de 18 mois jusqu’à la résiliation du 22 juillet, citant des catastrophes récentes, notamment d’autres ouragans.

TPS devait expirer cette année pour quatre pays, le Soudan, le Nicaragua, Haïti et le Salvador. Cependant, le gouvernement l’a prolongé jusqu’au 2 janvier 2020 après avoir été bloqué devant un tribunal. En outre, les défenseurs des droits des immigrés ont récemment intenté un procès séparé pour contester la décision de mettre fin au TPS pour ceux du Népal et du Honduras. Seuls ceux du Sud-Soudan, de la Syrie, du Yémen et de la Somalie ont bénéficié d’une extension de TPS avec la possibilité d’une extension future. Haïti n’a toutefois pas été incluse, mais des accords diplomatiques, notamment la position d’Haïti contre son allié Venezuela, seraient en jeu pour une éventuelle extension des droits des Haïtiens.

Plus d’informations sur TPS



HAITI ECONOMIE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here