Pourquoi Giannis n’a pas d’amis dans la ligue

0
41

Énorme saison de Giannis Antetokounmpo et ses Bucks. Le Greek Freak fait son bout de chemin, seul. Car il est vrai qu’on ne le voit que très rarement en compagnie d’autres stars en dehors des terrains. Il a expliqué pourquoi.

Une superstar solitaire : Giannis Antetokounmpo ne veut pas être amis avec ses plus gros concurrents par souci de compétitivité. A l’ère actuelle, la plupart des superstars sont proches en dehors des parquets : réseaux sociaux, soirées, restaurants ou encore pick-up games à l’été, toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver.

Mais ce n’est pas la mentalité de Giannis, qui avoue à Adrian Wojnarowski s’inspirer de la mentalité solitaire de quelques grands noms de l’époque, comme Kobe Bryant et Kevin Garnett :

« Kobe était-il très proche de ses adversaires ? Kevin Garnett était-il très proche de ses adversaires ? Je pense juste à être compétitif. Je vais jouer contre eux et je les verrai en playoffs pendant encore beaucoup d’années. »

A lire également : Kevin Durant réalise le match le plus propre de sa carrière

Faire ami-ami avec les autres superstars, pas le style du Grec. Les fans des Bucks doivent fortement apprécier le discours : un leader prêt à tout pour faire gagner sa franchise, quite à se sacrifier. Il n’est d’ailleurs pas étonnant que le joueur tienne ce genre de propos, après avoir effectué quelques workouts avec Kobe Bryant l’été dernier.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la méthode marche. Les Bucks ont actuellement le meilleur bilan de la ligue et peuvent aller chercher les 60 victoires : 56 succès et 19 défaites à l’heure actuelle. Le Greek Freak a des statistiques à l’image du bilan de son équipe : excellentes. Ce sont tout simplement 27.3 points (58.1% au tir), 12.6 rebonds et 6 passes de moyenne. Des chiffres dignes d’un MVP, qui avance seul mais vite, sans vrais amis parmi ses concurrents.

Si Giannis Antetokounmpo a comme pères spirituels Kobe Bryant ou Kevin Garnett, il ne fait que peu de doutes sur la suite de sa carrière. De grands combats, et potentiellement de belles réussites.

Mais aussi : Le Thunder passe le plus gros run de la saison à Indiana !

A propos de l’auteur



PARLONS BASKET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here