Trae Young vole un record rookie de Steph Curry !

0
36

Une saison record pour Trae Young. Dans la victoire des Hawks face aux Pelicans, le rookie de 20 ans s’est permis de chipper un record appartenant jusque-là à Stephen Curry. Explications.

Saison prolifique et très encourageante pour l’avenir de Trae Young, visage des futurs Hawks à n’en pas douter. A la draft, certains comparaient son profil à celui de Stephen Curry. Et ils ont eu du nez, puisque Trae Young a déjà rejoint Steph dans l’histoire des rookies.

Selon sa franchise, Young serait le seul rookie à avoir réussi 4 matchs à plus de 30 points, 10 passes et 5 tirs à trois-points. Cette nuit, il a battu ce record dans une victoire face aux Pelicans (130-120) avec une nouvelle sortie à 33 points (50% au tir), 12 passes et un 5/13 à trois points. Il dépasse ainsi Steph Curry qui avait réussi 3 matchs de ce genre en 2009-2010.

A lire également : Après avoir battu Houston, les Bucks trollent James Harden

Et ce n’est pas tout : Trae Young devient également le rookie avec le plus de matchs à 30 points et 10 passes décisives depuis 1984-1985. Il dépasse une nouvelle fois un certain Steph Curry, qui avait réussi 5 matchs de ce genre à son arrivée dans la ligue (2009). Bon, devant, il y a Oscar Robertson, intouchable, avec 25 matchs à plus de 30 points et 10 passes.

Suffisant pour prétendre au titre de rookie de l’année ? Au niveau des statistiques, il n’a pas grand chose à envier à Luka Doncic : 18.7 points et 7.9 passes à 41.7% au tir (contre 21 points à 42.6% et 5.8 assists pour le rookie des Mavs). Les deux jeunes sont sur les mêmes bases à trois-points, 33% de réussite. Doncic (2.01m) se différencie cependant au rebond, où il en capte 7.6 contre seulement 3.6 pour Young (1.88m).

Mais l’histoire nous rappelle qu’en 2010, c’est Tyreke Evans qui avait remporté le titre de ROY, alors que Steph Curry remportera un trophée de MVP quelques années plus tard. Alors Trae Young MVP un jour ? La comparaison avec Chef Curry serait alors parfaite.

Un début de carrière tonitruant pour une carrière à la Stephen Curry ? C’est bien là tout le mal qu’on lui souhaite.

Mais aussi : Luka Doncic préfère éviter le débat du ROY

A propos de l’auteur



PARLONS BASKET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here