Les 4 importateurs n’ont pas respecté leur engagement

0
74
En dépit de la décision de l’administration Moïse-Céant d’enlever 10 % de TCA pour plusieurs importateurs de riz en Haïti, le prix de ce produit n’a subi aucune baisse plus d’un mois après. Sur le marché local, le prix du sac de riz se vend toujours à 1500 gourdes malgré l’arrivée dans le pays de plusieurs cargaisons de riz.

Tchako SA, Caribbean Grain Company S.A., Christopher SA et Rice Co bénéficient de l’exonération pour leur cargaison de riz depuis le 19 février 2019. Ce, à la suite de la signature de ce protocole d’accord avec l’Etat haïtien selon qu’affirme Romel Bell, directeur général de l’Administration Générale des Douanes.

Selon le DG Bell , l’État perd environ 240 millions de gourdes sur chaque cargaison de 60 mille tonnes de riz subventionnés pour ces quatre importateurs.

Afin d’éviter une concurrence déloyale, le président Jovenel a également accordé une main levée à quatre autres importateurs de riz dont Caribex SA, GK Import-Export, selon le responsable de l’AGD.

Cependant, force est de constater que le prix du riz importé n’a toujours pas baissé à 35 gourdes comme l’avait annoncé l’ancien premier ministre Jean-Henry Céant.

Dans le contexte actuel de la situation socio-économique très précaire , l’Etat haïtien et la population sont les grands perdants. Le premier perd de l’argent alors le second n’en tire aucun avantage. « Cela n’aurait pas été une perte pour l’État car c’est un droit concédé. La perte serait moins importante si la population en tirait un bénéfice » estime Romel Bell.

Alors que l’inflation a franchi le cap des 17 %, le pouvoir d’achat de la population continue de baisser. La balle est plus que jamais dans le camp de ces importateurs qui ont à la fois le beurre et l’argent du beurre jusqu’à maintenant!

Source : Caraïbes FM



JUNO7

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here