Haïti-Insécurité: Michel-Ange Gédéon rassure la diaspora

0
86

Le directeur général de la Police Nationale d’Haïti, Michel-Ange Gédéon, dans le cadre d’un échange organisé par la ministre des haïtiens vivant à l’étranger, Mamatha Irène Ternier avec Herwill Gaspard, un représentant de la diaspora le mardi 26 mars, a tenu à rassurer les  haïtiens vivant à l’étranger en soulignant   les efforts consentis par l’institution qu’il dirige pour  garantir la sécurité des vies et des biens et aussi pour faire régner un climat de paix et de sérénité sur tout le territoire.

« Aujourd’hui, la présence des policiers au niveau des aéroports a augmenté considérablement.  Sur les routes nationales notamment la nationale 1 et 2, la présence policière est constante. Des patrouilles de police équipées de véhicules appropriés y sont aussi remarquées », a déclaré Michel-Ange Gédéon.

« Devant les hôtels, nous assurons aussi une présence significative, question d’assurer la sécurité des touristes, leur donnant ainsi une certaine paix d’esprit pendant leur séjour dans le pays », a précisé le commandant en chef de la PNH.

« Contrairement aux années précédentes, les actes de kidnapping ont catégoriquement diminué, les braquages également », a  répondu Michel-Ange  Gédéon à Herwill Gaspard qui exprimait l’inquiétude de la diaspora haïtienne sur la situation sécuritaire du pays.

Pour prouver l’efficacité du travail de la PNH, le directeur général a pris comme exemple, la reprise du contrôle de Village de Dieu où des gangs armés semaient la terreur. «  Aujourd’hui, Martissant n’est plus une zone de non droit », a dit le DG de la PNH qui parle de la nécessite de maintenir le climat de sécurité.

Par rapport à ces avancées, Michel-Ange Gédéon s’est offert un satisfecit pour la contribution qu’il a apportée pendant ses trois années de gestion de la PNH. Pour lui, les mots d’encouragement reçus pour la gestion des derniers évènements dans le pays justifient l’efficacité des actions de la police nationale sur le terrain.



JUNO7

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here