Michela Turin, nouvelle sève nourricière pour les belles lettres haïtiennes |

0
82

“Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années, dit Pierre corneille. Il n’est que de tomber sous la plume de Michela Turin pour parvenir à la conclusion que voici : cette affirmation est plus qu’une verité. En effet, Michela Turin est écrivaine, etudiante en journalisme et à l’école normale institutrice. Écriture, elle a ça dans l’âme. Nous vous invitons à découvrir cette jeune écrivaine dont la plume est très prometteuse.

Amoureuse de belles lettres, Michella Turin ne jure que par l’écriture. Ainsi, en 2017, Elle publie son premier recueil de poèmes intitulé ” Empreintes de souvenirs, paru chez “Le sensuel“. Dans ce livre, comme le titre le présage, l’auteure fait un saut dans son passé où elle tente de recoller les souvenirs à l’aide des thèmes tels que femme, amour, nature, etc, lui collant à la mémoire jusqu’à présent. Pour l’ancienne élève Émile St Lot de Léogane, l’amour parait injuste quand la personne aimée s’en va tout en laissant son empreinte au dedans de nous, ce qui nous laisse rôder, comme le montrent ces vers :

Nan tout kwen kò m_

M bouske w nèg dous mwen_

jouk ou detounen lannwit mwen_

Glise men w anba jipon_

Monte desann_

Montre m sèt koulè lakansyèl_

À la question de savoir quel sens le mot écrire a pour elle, l’enseignante au niveau fondamental répond en ces termes : « Écrire, c’est créer. j’utilise ma plume pour créer un univers dans lequel il n’est aucun mal-être pour moi. Écrire, c’est ma plus grande passion » . Le moment ideal pour écrire, d’après elle, c’est quand on est à l’extase :

S’en aller dans le vent_

Epier votre rêve_

S’en aller à l’instant_

La jeunesse est brève_

[..] saisissez la pluie_

Dans les creux des mains_

Partir… c’est ennui_

Aujourd’hui et demain_…

Michela, éprise de lecture comme pas possible, se fait rat de bibliothèque dans sa ville natale, Léogane. “Je me rends à la bibliothèque le vendredi. Mes passetemps, c’est la lecture “, explique l’ainée et unique fille d’une famille de 3 enfants. Elle dit lire pour 3 raisons: 1) pour comprendre ce qui est. 2) pour approfondir ses connaissances. 3) pour grandir. Et ses auteurs préférés sont : Carl Brouard, Justin Lherisson, Stanley Lafferrière, Max Gregory St Fleur.

À l’inverse d’autres jeunes, l’ancienne élève de l’école nationale mixte de Daborne est élevée dans une maison où il n’ y a pas même une mini bibliothèque lui permettant d’étancher sa soif de lecture.Toutefois, ses parents l’aident, dans la mesure du possible, afin de réaliser ses rêves. « Mes parents investissent beaucoup en moi pour que je sois ce que je suis aujourd’hui » , déclare-t-elle tout en les remerciant.

Des conseils aux jeunes qui, eux aussi, veulent faire de la littérature, Michela en prodigue beaucoup. « Malgré les difficultés rencontrées sur votre chemin, ne regardez jamais en arrière ! » , conseille-t-elle. Et d’ajouter : même si vous ne trouvez pas d’encadrement au début, Continuez !

Michela Turin a beaucoup à offrir aux amants de la littérature haïtienne. Un roman, c’est ce sur quoi celle qui est née le 20 novembre 1995 travaille à présent. Dans le domaine littéraire, Michila Turin est un verbe à conjuguer sous peu !

Wesker .A Sylvain
Weskersylvain@yahoo.com

© Tous droits réservés – Groupe MagHaiti 2019

Comments



MAG HAITI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here