Le Mexique exige des excuses à l’Espagne pour les abus de la colonisation! – Rezo Nòdwès

0
107

Mardi 26 mars 2019 ((rezonodwes.com))– Le président mexicain, leader de gauche et candidat anti-système champion de la cause indigène, Manuel Lopez Obrador, a demandé des excuses à l’Espagne au nom des peuples indigènes pour les violations des droits de l’homme durant la Conquête, débutée après l’arrivée du premier conquistador Hernan Cortes au XVIe siècle.

«J’ai envoyé une lettre au roi d’Espagne et une autre au pape (François) pour que le récit des abus soit fait et que des excuses soit présentées aux peuples indigènes (du Mexique) pour les violations de ce qu’on nomme aujourd’hui leurs droits humains», avait indiqué lundi M. Lopez Obrador dans un message sur Facebook.

Dans cette vidéo filmée sur le site archéologique maya de Comalcalco (sud-est du Mexique), le président de gauche leur demande de reconnaître les « massacres » durant la Conquête, débutée après l’arrivée du premier conquistador Hernan Cortes au XVIe siècle.

La réponse du gouvernement espagnol a été rapide et sans équivoque. « Le gouvernement d’Espagne regrette que la lettre envoyée par le président mexicain à sa majesté le roi (d’Espagne Felipe VI), dont elle rejette fermement le contenu, ait été rendue publique », a-t-il indiqué.

« L’arrivée, il y a 500 ans, des Espagnols sur le territoire mexicain actuel ne peut pas être jugée à l’aune de considérations contemporaines », poursuit le gouvernement espagnol. « Nos peuples frères ont toujours su lire le passé sans colère et dans une perspective constructive, comme des peuples libres avec un héritage commun et une influence extraordinaire », ajoute le document.

«Le chef de l’État, le roi Felipe VI, ne doit demander pardon à aucun pays et cela n’arrivera pas», a répondu mardi la vice-présidente du gouvernement socialiste espagnole, Carmen Calvo.

Cette demande, formulée en pleine période campagne électorale en Espagne, a aussi suscité des réactions offusquées, en particulier à droite.



REZO NODWES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here