Jeunesse Cristophienne en Marche: naissance de l’alternative citoyenne progressiste

0
46

À un moment où des leaders, des haïtiens conséquents, connus par le passé pour leur fougue et engagement à la cause du pays se déresponsabilisent, des jeunes hommes et femmes de la cité Christophiènne se réunissent pour proposer une voie dont la base se repose sur une vision unique priorisant avant tout l’intérêt du pays, l’avenir de cette génération et le bien-être de celle à venir.

« Jeunesse Christophiènne en Marche », un mouvement social citoyen constitué de jeunes intellectuels issus des 19 communes du département du Nord. Regorgeant d’une panoplie de valeurs en composant une base de ressources humaines solides, il est né d’un élan patriotique lors d’un récent rassemblement entre capois à la capitale haïtienne.

JCM, dans sa dynamique de changement réel et efficace de paradigme, dit reposer sa force sur la jeunesse de ses membres, leur loyauté, leur sentiment d’engagement envers la mère patrie et leur compétence. Avec ces valeurs, il croit pouvoir faire la différence attendue en vue de redonner espoir à cette population qui n’a presque ni guide ni repère.

JCM ambitionne de bâtir une vision centrée sur des idéaux démocrates responsables où la justice, la transparence, la solidarité, la lutte contre la corruption et la pauvreté constituent les principaux piliers, selon Emol Jeune, l’un des initiateurs du mouvement Jeune Christophiènne en Marche, géré pour l’instant par une commission intérimaire.

« Depuis notre création, nous agissons tous les jours dans le sens de notre mission qui est de faire la promotion d’une démocratie globale et participative en matière politique, sociale, économique et culturelle;

mettre en avant l’émergence d’une nouvelle citoyenneté consacrant un citoyen actif et responsable;

– rehausser la culture de la transparence, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption;

– valoriser l’expertise nationale et une meilleure prise en compte de la dimension technique objective dans les prises de décision », précise Emol Jeune qui dit croire que tout doit commencer par la rénovation et l’engagement politique de la nouvelle génération du département du Nord.

Aujourd’hui, JC en Marche est ouvert à tous les jeunes citoyens engagés, originaires du Nord sans exception. « C’est un long chemin à parcourir ensemble. Jour après jour il faut faire bouger les lignes. Pour le changement que nous rêvons tous, il nous faut des hommes et des femmes capables qui ont le sens du devoir patriotique et prêts à se sacrifier pour la cause », conclut Stevens Jean François, lui aussi membre du comité de gestion.



JUNO7

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here