les haïtiens, le peuple le plus malheureux en Amérique – Rezo Nòdwès

0
85

Rapport mondial de l’ONU sur le bonheur : Haïti en dernière position dans les Caraïbes et également classé en toute dernière sur le Continent Américain, juste derrière le Venezuela ! Pourtant, nous avons osé parler du problème de ce pays. Tout cela est dû à la pratique éhontée de la corruption qui se pratique au grand jour dans nos administrations publiques. Tout par la corruption, pour la corruption et avec la corruption…le seul perdant, l’homme haitien devenu en 2019 plus malheureux que jamais avec son pays au bas d’un classement…

New York, vendredi 22 mars 2019 ((rezonodwes.com))–Inviter les à danser le mardi-gras, le rara autant que vous puissiez ; donner leur à boire autant de « vè tafia » ; continuer aussi longtemps que les caisses de l’Etat soient à votre disposition pour poursuivre avec la distribution de 1000 Goud pou jere baz, comme dit la chanson « men’m si’w wè dan’m ou pa wè andedan’m« .

3.59/10 Haïti, le chapitre de « mauvaise gouvernance » est largement pris en compte dans cette étude

Avec un score de 3.597 sur 10, notre pays quoiqu’on dise, poursuit doucement sa chute aux enfers. Par cette régression, le miroir de notre vécu quotidien, Haïti se retrouve en 147 ème position et dans ce tableau des dix derniers de la classe, nous sommes rejoints par le Botswana (3.488), la Syrie (3.462), le Malawi (3.410), le Yemen (3.380), le Rwanda (3.334) la Tanzanie (3.231), l’Afghanistan (3.203), la République Centre Afrique (3.083) et enfin le Soudan du Sud (2.853).

En Amérique où nous étions du temps des 29 années de la dictature féroce des Duvalier, considérés comme le seul PMA (Pays Moins Avancés) de la région, nous n’avons pas beaucoup bougé. Seul le sens des mots a changé. Nous sommes toujours aux prises avec la corruption et la misère qui fait rage et notre Etat dans son état fait pitié.

Le Rapport mondial de sur le bonheur 2019 publié par le Réseau de solutions pour le développement durable des Nations Unies a fait une évaluation approfondie de 156 pays à travers le monde, y compris Haïti, via la prise en compte d’indicateurs socio-économiques et une enquête annuelle sur la satisfaction de vivre d’environ 1000 habitants réalisée entre 2016 et 2018.

Dans le premier rapport mondial sur le bonheur (World Happiness Report), les enquêtes Gallup World Poll couvrant la période 2005-2011 ont donné la couverture internationale la plus large. Sept ans plus tard, définissent les analystes, nous disposons de deux fois plus de données issues du sondage Gallup World, nous laissant assez de temps pour examiner comment nos principales mesures du bonheur et leurs principaux facteurs de soutien ont évolué de 2005 à 2018, a lu Rezo Nòdwès qui a parcouru le rapport.

Les niveaux de satisfaction sont évalués en se basant sur six indicateurs principaux :
.- les revenus,
.- l’espérance de vie en bonne santé,
.- la liberté,
.- le soutien social,
.- la bonne gouvernance
.- la générosité.

Frustrant, des corrupteurs dictent les lois

Les auteurs du rapport précisent que le bonheur dans le monde a reculé ces dernières années, corrélé à une montée de sentiments négatifs, dont « l’inquiétude, la tristesse, les sentiments de frustration et la colère, particulièrement marquées en Asie et en Afrique, et plus récemment ailleurs en Haïti».

Autre classification mondiale sur 156 pays. Notons que de la 108è place à la 156è, aucun autre pays de l’Amérique et des Caraïbes, autre qu’ Haïti, figure dans cette position. Un véritable coup du lapin pour ce pays qui se cherche des hommes et des femmes

9. Canada (7.278)
19. United States (6.892)
77. République Dominicaine (5.425)
108.Venezuela (4.707)
24. France (6.592)
26. Chili (6.444)
32. Brésil (6.300)
56. Jamaïque (5.890)

En fin de compte, l’enquête révèle que le pays le plus heureux du monde est la Finlande, suivie respectivement du Danemark, de la Norvège, de l’Islande, des Pays-Bas, de la Suisse, de la Suède, de la Nouvelle-Zélande, du Canada et de l’Autriche. Au bas du classement, on retrouve le Soudan du Sud, devancé par la République centrafricaine, l’Afghanistan, la Tanzanie, le Rwanda, le Yémen, le Malawi, la Syrie, le Botswana et Haïti.



REZO NODWES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here