les 229 millions du FMI bloqués – Rezo Nòdwès

0
78

Le FondS Monétaire International (FMI) gèle le décaissement des $229,000,000 promis à Haïti jusqu’à la mise en place d’un nouveau gouvernement et l’adoption d’un budget. Cette décision du Fond Monétaire International fait suite à l’instabilité institutionnelle créée par le pouvoir en place

Vendredi 22 mars 2019 ((rezonodwes.com))– La motion de censure de la Chambre des Députés contre le gouvernement, suivie de la révocation cavalière du premier ministre Jean-Henry Céant par simple annulation de l’arrêté de nomination ont précipité le pouvoir Tet Kale dans l’eau chaude.

Les 229 millions de dollars de prêt concessionnel à 0% sur trois ans promis par le FMI (Fonds Monétaire International) viennent d’être gelés par cette institution internationale. Ainsi, le décaissement des 45 millions de dollars qui devraient se réaliser avant septembre est actuellement mis sur pause.

Le directeur de la communication du FMI, Gerry Rice, a déclaré attendre la mise en place d’un nouveau gouvernement et l’entrée en vigueur de la loi de finances 2018-2019, en retard de 6 mois, pour faire avancer le processus.

Tout en exprimant la volonté du FMI d’apporter son aide au peuple haïtien qui fait face à d’énormes défis sur le plan social et économique, M. Rice a dit espérer que les incertitudes politiques pourront rapidement se dissiper.

Cela pourra permettre aux techniciens du FMI de continuer à travailler sur le dossier d’Haïti, un pays confrontant actuellement des difficultés pour payer les employés de la fonction publique et combattre la misère.

Gerry Rice transcrip of IMF Breefing Press

Well, we’re monitoring that, of course, we did issue a staff-level agreement on a potential program for Haiti a short time ago. So, obviously, what is happening there has an effect.

We look forward to the formation of a new government and the introduction of a budget. And until we have that, we will not be able to bring forward that recently negotiated staff-level agreement for a program that I mentioned. We would not be able to bring that forward to the Board until there’s a bit more clarity on the new government and the introduction of a budget.

So, we hope that the policy and political uncertainties can be resolved quickly, so that we can get back to that work helping Haiti and the people of Haiti to meet the considerable social and economic challenges that they face.



REZO NODWES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here