Pour comprendre la révolte des Haïtiens – Par Maurice Lemoine

0
33

Publié par Maurice Lemoine
sur
16 Mars 2019, 00:16am

Catégories :
#AYITI ACTUALITES, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire…

Le 12 janvier 2010, d’une violence inouïe, un séisme de puissance 7 sur l’échelle de Richter dévaste l’île et détruit des milliers de bâtiments. On dénombre plus de 230 000 morts, 300 000 blessés et 1,2 million de sans-abri. A Port-au-Prince, une ville de plus d’un million d’habitants située au bord de l’épicentre, les services de base s’effondrent, totalement désorganisés.
Huit mois plus tard, en bras de chemise, manches retroussées, cravate desserrée, les bureaucrates de l’ONU haussent exagérément les sourcils. Haïti n’a reçu que 20 % des 10 milliards de dollars d’aide promis par la « communauté internationale ». Si les Etats-Unis déboursent 1,2 milliards de dollars, ils en retranchent immédiatement les 500 millions qu’a coûté l’intervention militaire « humanitaire » qui a suivi le séisme.
Nommé à la tête du club sélect de la Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (CIRH), Bill Clinton se transforme littéralement en proconsul. De janvier 2010 à avril 2011, le gouvernement étatsunien signe 1490 contrats pour un montant total de 194 millions de dollars en vue de la reconstruction ; de tous ces contrats, seuls 23 bénéficient à des sociétés haïtiennes, pour un montant de 4,8 millions de dollars (2,5 %

Rappelons que Maurice Lemoine est l’auteur de “Haïti Sucre amer”, l’un des premiers ouvrages sur les conditions de vie des ouvriers haïtiens de la canne en RD. Il a été pendant de longues années un des rédacteurs du Monde Diplomatique



LE MONDE DU SUD – ELSIE NEWS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here