“En défense, je suis au même niveau que Bradley, Beverley, George, Oladipo”

0
58

Arrivé à Houston fin décembre, Austin Rivers s’est imposé comme un membre important de la second unit des Rockets, grâce notamment à son apport défensif. Il pense d’ailleurs qu’il fait partie de l’élite de la ligue quand il s’agit d’éteindre les meilleurs guards adverses.

Austin Rivers, on commence à le connaître. Il a une grande bouche, il joue dur sur un terrain de basket et il n’est pas du genre à reculer devant un challenge. Ces qualités, on les retrouve souvent parmi les grands défenseurs, ces mecs qui ne lâchent pas leur adversaire d’une semelle et qui sont là pour faire chier pendant tout le match. Sous le maillot de Houston, en sortie de banc, Rivers apporte ce côté pitbull, ainsi que cette confiance et cette énergie qui sont contagieuses. Lors d’un récent entretien avec Kelly Iko de The Athletic, le fiston de Doc a expliqué comment il abordait les choses quand il s’agissait de défendre.

« Il faut être confiant en défense sinon on se fait bouffer. C’est comme en attaque. Si vous vous sentez incapable de mettre un tir, vous allez rater. C’est pareil en défense. Les attaquants remarquent quand un défenseur a peur, à l’opposé d’un gars qui veut défendre. Ce sont deux choses complètement différentes. Ma mentalité, c’est d’être un défenseur élite. Tout le monde sait que je peux scorer mais la chose la plus importante pour moi, c’est d’être au taquet et être le meilleur défenseur. »

Et quand il s’agit de se jauger par rapport aux références de la ligue, Austin Rivers n’hésite pas à se mettre au même niveau, voire même un peu au-dessus.

« Honnêtement, pour défendre ces arrières rapides, je ne mettrais personne au-dessus de moi. Avery Bradley, Patrick Beverley, Paul George, Victor Oladipo, je me mets dans la même catégorie en termes de défense. Face à des guards plus petits, je pense que je suis capable de défendre mieux que n’importe qui. »

Certains prendront peut-être cette déclaration comme un signe d’arrogance mais il faut bien avouer que Rivers assume sur le parquet et c’est toute l’équipe de Houston qui profite de son impact défensif. Si les Rockets tournent tellement bien en ce moment, c’est notamment grâce à leur défense. Depuis le All-Star Weekend, les Fusées sont tout simplement l’une des meilleures équipes de la NBA dans ce secteur. Evidemment, c’est avant tout un effort collectif mais la contribution d’Austin est très importante en sortie de banc. A travers son intensité, son hustle, sa vivacité et sa défense sur l’homme, il gène énormément les attaquants adverses, et pas n’importe lesquels. Demandez donc à Stephen Curry, Donovan Mitchell, Russell Westbrook, Kyrie Irving et les autres. Lorsqu’un joueur est missionné pour essayer de ralentir des mecs comme ça, ce n’est pas par hasard. Et quand les Playoffs vont pointer le bout de leur nez, Austin Rivers sera une pièce très intéressante pour les Rockets dans leur conquête de l’Ouest. Les Warriors représentent évidemment le plus grand obstacle pour les hommes de Mike D’Antoni mais Houston a posé pas mal de problèmes à Golden State durant la saison régulière. Certes, les Fusées ont perdu la nuit dernière à la maison contre des Dubs privés de Kevin Durant, sauf qu’elles ont remporté les trois autres matchs, dont deux avec Rivers, qui a bien réussi à saouler les Splash Brothers.

Austin Rivers aime bien parler mais il ne dit pas toujours des conneries. Son impact en défense est indéniable et les Rockets sont bien contents de l’avoir dans leur effectif. 

Source texte : The Athletic



TRASH TALK NBA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here