Un commissaire-priseur irlandais vend 315 bitcoin saisis par les autorités belges

0
84

La police aurait amassé un sacré butin en Bitcoin lors de la perquisition des domiciles d’individus suspectés dans des affaires de trafic de drogue sur le Darknet ces dernières années. Les bitcoin saisies par la police lors de ces descentes auraient été revendues aux plus offrants par un commissaire-priseur irlandais.

La vente de Bitcoin

Les autorités belges ont décidé de faire appel à un expert de la vente aux enchères, la société Wilson, pour se débarrasser de toutes les crypto-monnaies qu’elles auraient saisies dans des affaires de drogues ces dernières années.

En accord avec le contrat établi avec le gouvernement belge, Wilson est non seulement tenu de vendre les Bitcoin mais doit également fournir un service de stockage approprié afin que les autorités puissent sécuriser les crypto-monnaies avant leur liquidation.

Aidan Larkin, responsable de la récupération à Wilsons, a dit :

Grâce à d’énormes investissements dans nos systèmes et notre infrastructure, nous sommes en mesure d’offrir aux gouvernements et aux organismes d’application de la loi du monde entier une solution sûre au problème toujours croissant des crypto-monnaies saisies.

Wilsons se préparerait à présenter 315 bitcoins saisis en lot de 3 ou 5 dans une prochaine vente aux enchères

Un rappel des faits

En 2017, la police belge a déclaré avoir saisi environ 1.050 BTC auprès de trafiquants de drogue. Toutefois, à l’époque, la liquidation des biens en crypto-monnaies confisquées exigeait que le pays applique d’abord des lois sur cette nouvelle classe d’actifs au même titre que les instruments financiers traditionnels. Il a fallu attendre quelques temps avant qu’un projet de lois concis et clair sur les crypto-monnaies soit adopté au Belgique, ce qui explique entre autres le retard de la vente des Bitcoin saisies.

Les autorités belges n’auraient pas choisi Wilsons Auction au hasard car la mastodonte de la vente aux enchères à des atouts indéniables: fondée en 1936, elle est  la plus grande société d’enchères au Royaume-Uni et en Irlande. Elle offre une gamme de services allant de la vente aux enchères d’actif, de voitures et des biens commerciaux à la propriété et bien sûr de crypto-monnaies. La société a  d’ailleurs déjà mis aux enchères la monnaie virtuelle monero (XMR) par le passé.

Cependant, la revente des Bitcoin en 2019 serait un mauvais choix stratégique car en 2017, le prix de la crypto-monnaie avait atteint des sommets avec de dégringoler ces derniers mois.

Source: (https://news.bitcoin.com/irish-auctioneer-to-sell-off-315-btc-seized-by-belgian-police/)

HAITI 24

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here