Roody Roodboy traite le peuple de sauvage. Le web se fâche. Le jeune avocat Endy Frédéric prend la défense de l’artiste! – Rezo Nòdwès

0
253

Me Frédéric : Plaidoirie historique pour Roody Rood Boy

Dimanche 3 février 2019 ((rezonodwes.com))– Malheureusement, je ne suis pas l’avocat de l’orphelin Roody Rood Boy qui a perdu ses deux parents dans des conditions tragiques sur le sol haïtien, mais vous regarder le clouer au pilori pendant cette fin de semaine, je me porte volontiers contre les critiques et reproches dont il fait l’objet pour son texte carnavalesque bien équilibré.

Peuple souverain !!!
Avec votre permission, je vous dirais qu’aucun changement n’est possible en Haïti, sans un consensus, ni abnégation, sans une prise de conscience générale, et si personne ne veut non plus être l’objet de critiques. D’aucuns pensent que l’artiste ne devrait pas critiquer le peuple déjà victime, mais en droit pénal et en criminologie contemporaine, il est question de victime
consentante.

Le texte du double champion du carnaval s’inscrit dans cette lignée à savoir que le peuple est victime des agissements des nantis et s’est fait victime de ses propres actions. Il s’inscrit aussi dans une démarche de prise de conscience collective. Dans l’esprit du texte, l’auteur condamne à la fois les dilapidateurs de deniers publics mais aussi une bonne partie du
peuple qui, en réclamant justice et condamnation, commet des actes de banditisme et de violence sur la propriété privée garantie par la loi et la Constitution.

Le chouchou du carnaval national, Roody Rood Boy, est conscient des effets d’entrainement causés par les comportements dépassés et violents d’une bonne partie des manifestants en brûlant les véhicules, le pillage et l’incendie des entreprises privées dans un pays pauvre, assoiffée d’investissements de capitaux propres et étrangers. Les manifestations sont pour une bonne cause bien sûr mais cela a des effets d’entrainements : l’insécurité pour les investissements futurs, la flambée des prix, surtout ceux des produits de première nécessité, l’augmentation du taux de chômage, etc… 

Il est unanime de reconnaître que Roody Rood Boy est l’artiste qui porte le mieux les nouvelles revendications populaires à leur plus haut niveau de conscientisation ces dernières années. Une raison pour laquelle qu’il ne saurait s’ériger à l’encontre du peuple mais il est de son devoir de faire équilibre entre la critique du gaspillage de fond public et la réprimande du
peuple pour ses mauvaises pratiques. Je crois qu’il s’agit de quelqu’un qui a su peser le pour et le contre en dénonçant les actes barbares et condamnables. 

Sur le fait qu’il cite les noms des sénateurs dans sa meringue.

Jusqu’à preuve du contraire, la justice ne condamne personne et rien n’oblige l’artiste à dénouer amitié avec un personnage occupant une fonction étatique, qui d’ailleurs, ne fait pas l’objet de condamnation judiciaire. N’exagérons pas. Les critiques du citoyen Pétuel
visent tous les dirigeants responsables de la souffrance du peuple mais personne en particulier. D’ailleurs, ce serait une imprudence totale et une pure diffamation s’il avait pointé singulièrement quelqu’un de dilapidateur de fonds publics. 

San Konsyans est un texte équilibré dans le sens qu’il critique le gaspillage des deniers publics et participe publiquement à la quête de justice pour les fonds pétro Caribe mais aussi en critiquant les mauvais agissements de la population contribuant à la pauvreté du pays en brûlant les propriétés privées ayant des bénéfices externes au profit de l’intérêt général.

Tout compte fait, vous êtes les seuls juges. Si vous pensez qu’il est coupable d’avoir dénoncé les mauvaises pratiques collatérales de la population en défendant des causes justes dont il soutient, vous pouvez toujours le faire. Mais l’histoire retiendra que vous avez tourné le dos à un des vôtres, doublement victime, qui a su se mettre à vos côtés. Par contre, je déconseille de ne pas reproduire les actes des français de 1789 d’avoir guillotiné Georges Danton, qui aujourd’hui est vénéré comme père de la révolution française ayant abouti à l’égalité des citoyens en droit et a fait de la France ce qu’elle est aujourd’hui.

Nous croyons tous que les dilapidateurs des fonds petro Caribe peuvent être condamnés aujourd’hui mais Haïti sera toujours dans la misère demain si les futurs dirigeants viennent d’un peuple sans conscience refusant toute critique à son égard.

Me Endy Frédéric, Av.
endyfdse08@yahoo.fr
Île de la Tortue, Haïti, West Indies. –
3/02/2019



REZO NODWES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here