Football – Ligue 1 – Laurey sur Neymar : «S’il fait ça contre Manchester, il se fera soulever de la même façon»

0
87

Surréaliste. S’il ne va pas jusqu’à se réjouir de la blessure de Neymar, Thierry Laurey, le coach de Strasbourg, estime peu ou prou qu’à un moment donné, il l’a quand même bien cherché. Et on ne force pas beaucoup le trait en résumant les choses de cette façon… Rappel des faits. Le Brésilien du PSG était d’humeur taquine mercredi soir, décidé à faire tourner ses adversaires strasbourgeois en bourrique avec des gestes techniques dont il a le secret (victoire 2-0). Et les Alsaciens n’étant pas franchement réputés pour être des poètes, ils ont répondu avec leurs armes… Sauf qu’à force de jouer avec le feu, c’est Neymar qui s’est brûlé. Certes, le dénommé Moataz Zemzemi ne l’a pas agressé. Mais il a cumulé trois fautes sur la même action… Déséquilibré, le Brésilien s’est tordu la cheville sur la deuxième, avant d’être envoyé au tapis sur la troisième. Le 5e métatarsien touché. «On doit protéger les joueurs», peste Thomas Tuchel face à la presse.

» LIRE AUSSINeymar touché, Paris tremble avant Manchester
» LIRE AUSSIGonçalves sur Neymar : «Qu’il ne vienne pas chouiner» 

Oui mais, dirait Thierry Laurey. Car le coach alsacien, lui, estime qu’à force de trop en faire, l’ex-Barcelonais prend des risques… Une sortie étonnante. «C’est un génie mais il y a des moments où, quand tu dépasses les bornes, il faut assumer, martèle-t-il. Et assumer, ça peut être de prendre des coups… Je n’ai pas demandé à mes joueurs d’en donner, mais on peut comprendre qu’ils aient marre de voir quelqu’un les narguer, les chambrer. Ce n’est peut-être pas sa façon de penser. Un haut responsable français m’a dit qu’il est très joueur. Et quand on l’est, on peut vouloir faire des choses qui sortent de l’ordinaire. Tant mieux pour le spectacle ! Mais on peut comprendre aussi que les mecs qui se cassent l’oignon pendant 90 minutes pour l’empêcher de jouer en aient marre au bout d’un moment, qu’ils ne soient plus tout à fait lucides et que ça chauffe un peu. C’est tout.» Et d’ajouter, à l’endroit d’un confrère journaliste dans l’auditorium du Parc  : «Si vous ne comprenez pas cela, arrêtez de traiter le football et faites de la politique ou des faits divers.»

«Respectez un peu les gens qui triment aussi»

Thierry Laurey

«M’avez-vous entendu dire qu’il n’a pas le droit de provoquer, reprend Laurey, relancé sur le sujet. Mais il a aussi le droit à un moment donné de se faire attraper… Non ? Bah si ! Ce n’est pas interdit ! Vous avez le droit d’attraper quelqu’un… Si vous connaissiez un peu plus le football, vous comprendriez ce que je suis en train de dire. Il faut avoir joué au haut niveau pour comprendre… Je veux bien qu’on protège les gens, mais il y a une limite. Qu’on protège les gens qui respectent les autres, pas de problème. Il ne respecte pas les autres ? Quand on fait une passe du dos contre Guingamp, alors que c’est inutile, je ne voyais pas trop l’intérêt. C’est se moquer un peu… J’ai vu pas mal de joueurs à Paris, et pas Neymar, jouer facilement quand ils menaient 5-0. Mais quand ils étaient à 0-0, ils ne chambraient pas comme ça ! Donc je veux bien que Paris c’est les paillettes, un peu la luxure ou tout ce que vous voulez. Mais respectez un peu les gens qui triment aussi ! Donc je confirme que je suis d’accord avec (Anthony) Gonçalves.» Rappelons que ce dernier s’est laissé à dire «qu’il ne fallait pas chouiner» si on prend des taquets quand on taquine comme Neymar…  

«Chacun joue avec ses moyens, poursuit le coach du Racing. Jouez contre Neymar et vous verrez si vous l’arrêtez en le regardant simplement dans les yeux… Ça peut peut-être le séduire, on ne sait pas (sourire). C’est un phénomène, que voulez-vous faire ? On n’a pas décidé de mettre des coups à Neymar. Simplement, il y a des moments où tu es obligé de muscler ton jeu. C’est aussi simple que cela. Ce n’est quand même pas de la danse classique, je suis désolé ! Il y a quelques fois des coups, ce n’est rien de méchant. Je ne pense pas que ce soit les coups que Neymar a pris qui l’ont obligé de sortir…» En fait, si, un peu quand même… Et Thierry Laurey de conclure, en forme d’avertissement à Neymar en vue de la Ligue des champions et aussi, bien évidemment, pour dédouaner ses joueurs : «Et je n’ai rien contre Neymar, qu’il continue à faire cela, pas de problème. Parce que Neymar, s’il fait ça contre Manchester United, il va se faire soulever de la même façon, il faut que vous le sachiez quand même. Ne soyez pas surpris ! Ça choquera peut-être au Brésil, mais faites attention quand même…» Des propos qui ne choqueront peut-être pas qu’au Brésil…

A lire aussi

HAITI 24

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here