Djakout #1manke chire !

0
436

« Non, djaz la pa kraze ! », c’est avec ces mots que Ti Marco, manager de Djakout # 1, éclaircit la situation dans laquelle se trouve le groupe depuis le lundi 17 septembre 2012. Alors que des rumeurs persistantes s’installaient sur tous les réseaux sociaux et dans toute la presse mardi matin, laissant croire que la bande à Shabba et Roro s’était ”dechire”, Lubin Paul Maxime (Ti Marco) assure que tout s’est arrangé au moment où nous mettons sous presse.

« Je ne vais pas mentir, si on m’avait questionné vers 2 heures cet après-midi, je n’aurais pas pu répondre aussi clairement. Mais là, je peux dire que tout va bien », confirme Ti Marco à l’équipe de Ticket. « Djakout est une famille. Et comme dans toutes les familles, il y a de grandes disputes, de grosses colères et mêmes des bagarres. Mais le plus important c’est qu’après la tempête on peut s’asseoir, discuter et s’excuser. C’est ce qui s’ est en effet passé. Pas plus tard que cet après-midi, les musiciens ont eu une longue réunion par téléphone. Ils ont déversé leur frustration et se sont excusés l’un envers l’autre. Chacun a reconnu ses torts, et maintenant tout va bien », martèle le manager, d’une voix sûre et claire. D’ailleurs la programmation des 31 octobre, 1er, 2 et 3 novembre… est maintenue. Le groupe, qui est actuellement en vacances, se prépare pour ses plus prochaines prestations.

Rolls Lainé, qui dans la matinée affirmait à Gilles Freslet notre reporteur que tout allait pour le mal, est depuis lors malheureusement introuvable. Shabba, lui, qui était dans « l’autre camp », n’a pas du tout été joignable pendant la journée. Nous nous fions quand même aux paroles de Ti Marco, manager de Djakout #1, depuis la première dissolution d’avec Djakout Mizik. Si plusieurs fans étaient atterrés hier par les rumeurs déconcertantes au sujet de leur groupe préféré, ils peuvent à partir de maintenant reprendre espoir.
Toutefois, les musiciens doivent se ressaisir. A l’heure où le compas n’est pas au meilleur de sa forme, le HMI ne peut pas se permettre le luxe de perdre un de ses ténors. Reprenez votre tête en main, ti mesyeu !

Gaëlle C. Alexis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here