« Je suis fatigué »

0
349

Je suis fatigué. Je n’ai plus la force de me battre pour la justice sociale. Je prends une pause. Je me sens comme une taupe, un infiltré qui gène au péril de ma vie et de tous ceux qui me sont chers.

Je n’avais jamais imaginé la scène comme je la vis aujourd’hui. J’avais rêvé d’un pays où ceux qui pouvaient influencer avec le pouvoir de la parole le font pour le bien de tous. Mais, ils ne font que défendre leurs propres intérêts. Je suis révolté, consterné devant l’audace de certains, justifiant le pesant fardeau sur les jeunes épaules d’une population dépourvue de tout, même de la dignité humaine.

« Une autre Haïti est possible » disait souvent Valéry Numa, un confrère de la presse. J’y croyais fermement à une époque. Plus maintenant ! Pour certains, cette nouvelle Haïti a toujours été. Pour d’autres, elle viendra. Mais, je ne vois pas comment est-ce possible.

Je dis bonne chance à ceux qui croient encore en un changement. Les rêveurs doivent rester endormis, car s’ils se réveillent, ils comprendront qu’ils avaient tort d’avoir osé rêver.

Fanel Delva

LAISSER UN COMMENTAIRE