Commission d’évaluation électorale: une démarche de qualité suivant la règle des 4 sigmas

Pour commencer l’année rien de mieux qu’un plongeon dans les outils de qualité pour structurer notre démarche de travail. Ainsi Integrale Data And Stats a analysé la prestation de la commission d’évaluation électorale en regard des normes du management de la qualité.

0
241

La commission qui a abrité en son sein d’éminentes personnalités de l’Église Catholique d’Haïti (ECH)  et de l’Initiative de la Société Civile ( ISC) a semble-t-il fait un travail remarquable et titanesque qui s’apparente à une démarche de qualité mise en œuvre suivant la règle des crapules dite des 4 sigmas.

1-) Sigma 1 : Au contact de la bêtise toujours tu seras

Oui ils sont descendus dans la fange électorale et ont humé à pleins poumons les effluves scellées du 9 aout et du 25 octobre 2015.

2-) Sigma 2 : Un échantillon toujours tu prélèveras.

Oui ils ont prélevé un échantillon des effluves pour l’analyser et le tester de près. Ce qui leur a permis de constater que :

  • Plus de 57% des votes comptabilisés n’ont pas de signatures d’électeurs
  • Plus de 30% des votes comptabilisés ne sont pas liés à un numéro de Carte d’Identification Nationale (CIN),
  • Plus de 46% des numéros qui figurent sur les listes d’émargement sont faux
  • Plus de 43% des PV contrôlés contiennent des ratures et des modifications de chiffres
  • Plus de 76% des irrégularités constatées dans les PV contrôlés n’ont pas été consignées dans des « procès-verbaux d’irrégularité »
  • Plus de 39% des votes effectués sur procès-verbaux, c’est-à-dire hors des listes d’émargement
  • Quelque 40% des PV n’ont pas été complétés suivant les exigences légales et manquent un certain nombre d’informations exigées par le décret électoral.

3-) Sigma 3 : S’accommoder de la puanteur jamais tu renonceras

Oui fort de ces évidences , la commission d’évaluation électorale a proposé des recommandations particulières proposant de par un tacite accord entre crapules de ne pas mentionner la fraude. Aussi ont-ils proposé d’embaumer la puanteur électorale du 9 aout et du 25 octobre 2015 de quelques fleurs de basilic et de l’arômer d’une infusion de menthe en parlant de petites irrégularités assimilables à des tentatives fraudes.

Ah, l’heureuse formule de crapules inspirée des théories des formalités impossibles !

4-) Sigma 4 : les mauvais arrangements toujours tu proposeras

Et fidèle à leur nature de crapules comme le témoigne le sigle de leur appartenance institutionnelle

  • ISC : Initiative de la Société des Crapules.
  • ECH : Évangile des Crapules d’Haïti

Etc…

Oui fidèle à leur nature profonde, ils ont proposé au peuple de passer à table pour déguster le plat d’ordures électorales financé par la CI (communauté internationale) , ci devant Crapulerie Internationale.

C’est en somme un éloge à l’Imposture, à l’Irresponsabilité et à l’Impunité.

Ainsi depuis 50 ans  presque tout Haïti danse au son d’une imposture en fête où les seules valeurs qui permettent de réussir sont l’escroquerie, la barbarie et l’indignité. Et cela ne gêne personne. Car  nous continuons d’enfanter, de parler de tout , de littérature, de poésie, de bonne gouvernance, de dresser des bilans  comme si nous vivions dans un pays normal. Oubliant que notre bilan humain croit exponentiellement vers la barbarie.

Mais……..Comme nous nous accommodons tous de cette fange ……..alors souhaitons nous  prospérité, croissance et fructueuse  Année 2016…. !

Vive l’imposture en fête !

Erno Renoncourt

LAISSER UN COMMENTAIRE