Le cercle des fumiers ou l’imposture en fête

0
250

Voilà un ouvrage que je vous recommande pour mieux comprendre les méthodes de déstabilisation des pouvoirs populaires en Amérique latine et dans les caraïbes par les USA et la mafia internationale qui se fait ici appelée CORE GROUP.

Partout ils opèrent de la même façon à quelque nuance sociologique prés…mais toujours on retrouve les mêmes fondamentaux et les mêmes ingrédients . Ils ont à leur service le même cercle des fumiers qui polluent l’éthique et la dignité humaine permettant à l’histoire , tragiquement , de se reproduire.

Partout en Amérique latine et dans les Caraïbes on retrouve presque le même modèle : Imposture – Irresponsabilité et Impunité. Toute cela est porté par un cercle impur peuplé de fumiers humains qui ,dans un perpétuel mouvement, se recycle et draine une cendre épaisse qui obscurcit l’horizon. Incapables de dignité, ces agents au service de l’échec sont toujours en mode célébration. Pas une saison ne passe sans une bêtise immonde à célébrer ….car ici c’est l’imposture qui est en fête !

Et pour mieux vous permettre de reconnaitre la marque de cette imposture , je me permets de vous décrire la topologie de ce cercle de fumiers.

  1. Une certaine presse servile et pour la plupart médiocre plus soucieuse de profiter des subventions et de jouer les caisses de résonance des ambassades étrangères…
  2. Une société civile plus prompte à se faire complice des mauvais coups politiques et économiques contre le peuple pourvu que ses représentants deviennent des acteurs non étatiques et parviennent ainsi à tirer leurs marrons du feu.
  3. Une oligarchie économique arriérée et sectaire qui ,incapable de modernité et de progrès, refuse le jeu démocratique et donc s’oppose à toute concurrence, toute transparence et dont certains de ses représentants flirtent avec la grande criminalité.
  4. Des universitaires plus préoccupés de se caser comme consultants dans des agences internationales ou des ONG qui recyclent de petites activités sous forme de solutions prêtes à porter ou cherchant toutes les accointances possibles pour devenir cadres techniques dans une administration publique défaillante.
  5. Des associations professionnelles plus enclines à trouver des financements des agences internationales pour de petits projets d’enfumage économique et/ou technologique.
  6. Des intellectuels dont la prose ne cherche qu’à séduire les membres de quelque jury exotique pour d’éventuels prix littéraires qu’ils trimbaleront comme la seule preuve de leur humanité.
  7. Des hommes et des femmes politiques qui ne cherchent qu’à vautrer dans les pas de leurs prédécesseurs faisant la queue devant les ambassades attendant leur tour pour devenir le prochain laquais…. qui se croira le nouveau maitre du cercle des fumiers.

Et tout ce beau monde s’arrange pour faire la leçon aux masses populaires en les invitant à faire des choix politiques cohérents lors des élections alors que tout dans ce pays respire l’incohérence à plein nez. Alors que de plus en plus il est devenu certain que les élections ne sont qu’une parodie mise en place pour permettre aux mécréants internationaux de s’acoquiner avec les fumiers d’ici pour enfumer…l’espace des possibilités pour une Haïti rebelle, fière et digne. Alors que parmi les milliers de sociologues, de politologues, d’économistes , d’enseignants, de géographes, d’historiens, de mathématiciens, d’écrivains, de statisticiens, de gestionnaires et de journalistes qui vivent en transit dans ce pays , il est impossible d’en trouver 5 qui se soient montrés dignes ces trente dernières années en situation critique.

Quand ce beau monde ne se fait pas complice des complots contre le peuple, il s’en trouve toujours quelques-uns qui, pris de remords, racontent dans des récits ou dans des confessions radiophoniques les petites magouilles auxquelles ils ou elles ont participé jusqu’au bout de l’indignité. Ainsi on attend déjà avec impatience les ouvrages de quelques-uns de ces neuf imposteurs qui composent le conseil électoral provisoire…Évidemment, cela viendra à coup sûr de ceux et celles d’entre eux qui savent écrire quelques lignes humainement lisibles. Ce qui enrichira la prochaine gallerie littéraire de livres en folie…..dans le respect de la nouvelle tradition haïtienne de l’imposture en fête.

Erno Renoncourt, erno.renoncourt@integraledatastats.net

LAISSER UN COMMENTAIRE