Gold Cup 2015: Haïti se hisse en quart de finale

Deux ans après une défaite 0-2 pour son premier match de la Gold Cup 2013 contre un Honduras qu’elle avait pourtant dominé, la sélection nationale haïtienne prend sa revanche 1-0 lors de son dernier match de la phase de poule dans le Groupe A et se qualifie pour les quarts de finale de l’édition 2015.

0
390

Une finale pour les deux équipes

Une longue ouverture de Johnny Placide, une déviation de la tête de l’hélicoptère haïtien Belfort Kervens Fils, pour une reprise smashée de Duckens Nazon. L’action est belle, la conclusion magnifique, le gardien hondurien, Donis Escober, ne peut que constater les dégâts. On joue depuis 14 minutes, et Haïti ouvre le score.

Et si ce léger avantage met Haïti (en bleu) sur la voie, la route qui mène aux quarts de finale reste longue. 76 minutes à jouer, contre des Honduriens (en blanc) motivés. Chaque athlète connaît l’enjeu de la partie. Il faut gagner pour rester sur la route et des quarts de finale, et d’une participation à la Copa America du Centenaire en 2016.

Le spectacle n’est pas la priorité des deux formations. On se la joue tactique et Haïti, ayant laissé le football spectaculaire offert contre les Etats-Unis au Gilette Stadium de Boston dans les vestiaires, adopte un schéma de jeu qui correspond mieux avec le football hondurien. En face, les Honduriens montrent qu’ils ont beaucoup observé l’équipe haïtienne aussi. En témoigne le traitement réservé au latéral gauche haïtien Kim Jaggy, mais aussi la surveillance stricte sur Duckens Nazon et Belfort Kervens Fils.

Penalty ou non penalty

Haïti aurait pu faire le break dès la 19e minute. Sur un centre venu du côté gauche de la défense hondurienne, Maynor Figueroa panique et dégage le ballon dans les bras de Johnny Palacios. Mais comme il n’y avait aucun attaquant haïtien sur l’action, M. Joel Aguilar ne bronche pas. Ouf ! pour le Honduras et murmure chez les fans haïtiens qui ont cru au penalty. On voyait déjà Haïti mener 2-0. Il faudra espérer ça plus tard.

Belfort Kervens Fils contraint de jeter l’éponge

Fragilisé avec sa cheville en délicatesse, Belfort Kervens Fils n’est pas très solide. Cependant l’originaire de La Gonâve qu’on surnomme chez nous « Ronaldinho » et qui a parfois une détente d’hélicoptère part à la lutte avec Figueroa. Le défenseur hondurien accroche légèrement son bras gauche et l’attaquant haïtien se reçoit mal sur sa cheville fragile. Il ne peut pas continuer et la formation haïtienne est obligée de faire rentrer Jean Eudes Maurice à sa place alors qu’on joue seulement la 25e minute. Tâche encore plus compliquée pour les Grenadiers de conserver au moins leur maigre avantage durant les 65 minutes à jouer. 1-0, tel sera le score à la mi-temps en faveur de la sélection nationale haïtienne.

Seconde période difficile

En seconde période, le staff haïtien choisit de miser sur la gestion de son avantage. Laissant l’initiative aux Honduriens, la formation haïtienne subit leurs assauts, ne s’appuyant sur son dernier rempart et capitaine, Johnny Placide en état de grâce. Et cela lui réussi, car venant constamment buter sur la défense haïtienne, les Honduriens ne trouvent jamais la faille. Haïti parvient donc à conserver son avantage jusqu’au bout. Au coup de sifflet final, Haïti prend sa revanche aux dépens du Honduras 1-0 et se hisse en quarts de finale de la Gold Cup 2015. Haïti doit attendre la fin du match mettant aux prises les Etats-Unis et le Panama pour connaître sa position dans le groupe et éventuellement son adversaire en quarts.

LAISSER UN COMMENTAIRE