«L’union», nouvelle chanson vidéo-clipée de Jah Nissi

0
220

Originaire de Port-au-Prince, Jah Nissi est né un 12 octobre, de son vrai nom Ernst Toussaint. Passionné du football, son rêve était de devenir un joueur professionnel. Mais compte tenu de l’opposition de ses parents, il a été obligé de changer d’idée. Dans le quartier où il vivait, il y avait une église et c’est là qu’il a découvert quelque chose en lui: la musique. Dans les années 90, son père, qui vivait alors au Venezuela, leur conseillait, à son jeune frère et à lui, de trouver une personne pour leur enseigner la musique. C’est ainsi qu’ils rencontrèrent un de meilleur bassiste haïtien actuel, Moise Thermitus. Avec lui, Ernst a appris la basse et son frère, la guitare solo. Quelques années plus tard, il format le groupe «Conquistadores» qui signifie “Les conquérants”.

En 1996, sa famille émigra au Venezuela. Ernst perfectionna sa carrière musicale dans une école de musique où il a appris à jouer de la batterie. Quelques années passèrent, son frère, quelques amis et lui, formèrent un groupe qui s’appela « THE WILL » qui changea pour «Stars» par la suite. Mais des conflits internes ont divisés le groupe dont une partie voulait devenir non Chrétien (païen). Donc son frère, deux des musiciens et lui, ont quittés le groupe. Ils formèrent le groupe « FIRE OF LIFE ». Le groupe n’a pas résisté face à des problèmes financiers.

En 2005, il quitte le Venezuela, pour les États-Unis pour tenter de réaliser son rêve musical, mais ça n’a pas fonctionné. Enfin en 2007, il s’installe définitivement au Canada. Il travail sur son image, ses buts, son identité et réalise son grand rêve : son album.

Sa musique est du Reggae Roots. Il a été influencé par divers grands chanteurs et musiciens comme : Bob Marley, Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly, Morgan Heritage, Bookman Experyans, Eddy François, Midnite Nasio Fontaine et plusieurs autres. Ces artistes lui ont vraiment donner la force de lutter en faveur de la classe basse, puisse que c’est de là qu’il vient. Il comprends leurs douleurs, leurs vicissitudes de la vie. Leurs musiques l’ont grandement transformé et ils ont fait de lui ce qu’il est aujourd’hui. Un musicien Roots.

C’est depuis qu’il est au Canada qu’il a découvert sa vraie identité. Maintenant il s’engage à mener une vie de lutte, de prôner la réconciliation dans ses textes. Il chante la misère de son peuple, le désespoir d’une grande nation. Dans sa musique, on trouve l’espoir, on peut rêver d’un meilleur lendemain. Il souhaite apporter l’Unité.

Jah Nissi, c’est tout ça, un messager d’espoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE