La Croatie se venge sur des Lions domptés et éliminés

0
192

Frustrés face au Brésil, les Croates ont remporté leur premier match du Mondial en signant un carton face au Cameroun (0-4), éliminé après deux défaites.

croatie-cameroun

Leurs premiers jours au Brésil les avaient particulièrement remontés. Les Croates ont libéré leur frustration en écrasant des Camerounais beaucoup trop tendres (0-4).  Bien lancée dans le match par l’ouverture du score d’Olic (11e), la Croatie a ensuite profité de l’expulsion d’Alexandre Song pour étriller les Camerounais sur la pelouse de Manaus, dans la nuit de mercredi à jeudi. Ivan Perisic (48e) puis Mario Mandzukic par deux fois (62e et 73e) sont venus donner à ce match des allures de correction pour les Lions Indomptables.  La Croatie reste vivante dans ce Mondial, à la troisième place du groupe A. Elle jouera tout lors du dernier match face au Mexique (lundi 23 juin). Le Cameroun lui poursuit sa très mauvaise habitude : pour la cinquième fois consécutive (2010, 2002, 1998 et 1994), il est éliminé dès le premier tour.

À force, ça énerve :
Pendant dix minutes, le Cameroun a fait illusion. Le temps pour la Croatie de rentrer dans son match et de contenir l’envie affichée par les Lions Indomptables. Dès la 11e, Olic a converti le premier mouvement croate en reprenant un centre de Perisic. Mais si c’est un Croate qui a porté le premier coup au Cameroun, Song a enterré définitivement tous les espoirs de son équipe. Sur une contre-attaque croate, il a asséné un violent coup de coude dans le dos de Mandzukic sous les yeux de l’arbitre, qui n’a pas hésité une seule seconde à sortir le rouge (40e).

A 11 contre 10, la Croatie a étouffé le Cameroun au milieu de terrain. Ses deux hommes clés sur cette rencontre ont ensuite fait le reste. Perisic d’abord a profité d’une très mauvaise relance d’Itandje pour s’offrir un raid solitaire de 40m et doubler la mise. Mandzukic a ensuite aggravé la marque en reprenant victorieusement un corner de Pranjic puis en catapultant dans les filets un ballon mal repoussé par le gardien camerounais. La Croatie s’offre le droit de rêver d’un huitième et ouvre grand la voie au Brésil. Le Cameroun a lui vécu un cauchemar jusqu’au bout. L’accrochage entre Benoît Assou-Ekotto et Benjamin Moukandjo en toute fin de match est venu symboliser un Mondial pris à l’envers par les Lions indomptables.

LAISSER UN COMMENTAIRE