Les Américains peuvent rêver

0
253

Les Etats-Unis ont battu le Ghana, quart-de-finaliste en 2010, pour leur entrée en lice dans ce groupe G relevé (2-1). Solides, les Américains peuvent espérer entrevoir les 8es de finale.

Ghana-Etats-Unis 1-2
Ghana : A. Ayew (82e)
Etats-Unis : Dempsey (1e), Brooks (86e)

Les-Americains-peuvent-rever
Dempsey a marqué au bout de 29 secondes

Ils ne se quittent plus. Déjà opposés en 2006 au 1er tour (2-1) et en 2010 en 8es de finale (2-1 a.p.), Ghanéens et Américains s’affrontaient une troisième fois en Coupe du Monde pour leur entrée en lice dans ce groupe G très costaud. Composés de joueurs en majorité étiquetés Ligue 1 – six éléments au coup d’envoi évoluaient ou sont passés par le championnat de France – les Black Stars n’ont cette fois pas pris le dessus sur la sélection de la bannière étoilée. La faute à une entame de match catastrophique et un but encaissé au bout de 29 secondes. A la suite d’un jeu à trois entre Beasley, Jones et Dempsey, le capitaine des USA éliminait Boye avant de tromper Kwarasey du gauche avec l’aide du poteau (0-1, 1ère). Un retard à l’allumage coupable pour l’une des supposées meilleures chances africaines de ce Mondial. Le premier acte a mis en lumière les lacunes du Ghana dans l’élaboration d’un jeu stéréotypé.

Des Américains solidaires
La seconde période fut meilleure pour les hommes de James Appiah, maîtres du ballon. Muntari (55e) et Gyan (56e) donnaient des sueurs froides à Howard avant que le portier des Etats-Unis ne détourne une magnifique tête décroisée de Gyan en corner (58e). Pourtant en bonne position, André Ayew ne parvenait pas ensuite à reprendre convenablement le cuir dans la surface (77e). Le Marseillais se rattrapait en égalisant d’un extérieur du gauche à la suite d’une talonnade géniale de Gyan dans la surface (1-1, 82e). Oui mais voilà, l’espoir d’un invraisemblable retour n’a pas germé longtemps. Les Africains retombant dans leurs travers. Sur un corner tiré par Zusi, Brooks dominait Boye dans les airs pour placer une tête piquée victorieuse (1-2, 86e). Solide et solidaire en seconde période, la bande à Jürgen Klinsmann a montré aussi de belles ressources mentales qui leur permettent d’espérer légitimement une qualification pour les 8es de finale. D’autant plus que le Portugal a sombré contre l’Allemagne (4-0). Le rêve américain pourrait bien devenir réalité tandis que le Ghana a quasiment déjà enterré ses illusions.

Le joueur du match
Son but précoce en une demi-minute est le cinquième plus rapide de l’histoire de la Coupe du Monde. Mais surtout, Clint Dempsey a montré la voie du succès aux siens en bon capitaine. Sa qualité technique et sa conservation de balle furent utiles dans les moments faibles de son équipe pour faire remonter le bloc.

On n’a pas aimé
Le Mondial a tourné court pour Jozy Altidore. L’attaquant de Sunderland s’est claqué sur une accélération au bout de 17 minutes. Un coup dur pour les Américains, d’autant plus que l’ancien joueur de Villarreal (2008-2009) s’était montré intéressant et remuant avant son remplacement par Johannsson. Et les kinés des USA vont avoir du travail puisque Matt Besler est aussi sorti sur blessure à la pause. Suppléé par Brooks, buteur en fin de partie. [Via Sport24]

LAISSER UN COMMENTAIRE