L’Argentine devra montrer plus

0
229

Auteur d’une prestation bien terne, l’Argentine s’est tout de même imposée lors de son premier match du Mondial face à la Bosnie (1-0). Les coéquipiers de Leo Messi n’ont pas montré un visage de favori.

Argentine – Bosnie 2-1
Argentine : Kolasinac (csc, 3e), Messi (65e)
Bosnie : Ibisevic (85e)

L-Argentine-devra-montrer-plus

De ce genre de match, on ne retient que la victoire. Sur le plan comptable, l’entame de Coupe du monde est réussie pour l’Argentine qui aura su profiter d’un rapide but contre son camp de Kolasinac sur un coup-franc de Messi (1-0, 3e). Malgré le coup du sort de début de match, c’est bien la Bosnie qui se procurait les meilleures occasions. C’est tout d’abord Hajrovic qui se présentait devant Romero, mais voyait le portier monégasque être plus prompt (14e). C’est à nouveau le dernier rempart argentin qui sauvait son équipe quelques minutes plus tard, quand Lulic s’imposait pour un corner mais voyait sa tête détournée au ras du poteau (41e). Seul Mascherano, d’une demi-volée, rappelait la présence argentine sur la pelouse du Maracana (32e). Plus affûtés, les 22 acteurs montraient plus de velléités en seconde période et Hajrovic sollicitait par deux fois Romero (50e, 58e).

Mais c’est bien l’Argentine qui aggravait finalement le score quand Messi, discret jusque-là, s’appuyait sur Higuain à l’entrée de la surface pour marquer avec l’aide du poteau (2-0, 65e). Touchés physiquement, les Bosniens baissaient le pied et Aguero (76e), puis Higuain (77e), manquaient le cadre devant Begovic. Le match semblait alors plié, mais c’était sans compter sur Vedad Ibisevic qui s’infiltrait dans le dos de la défense argentine pour glisser le ballon entre les jambes de Romero et relancer le suspense (2-1, 85e). Mais la débauche d’énergie avait été trop grande auparavant et les hommes de Safet Susic ne réussissaient plus à inquiéter Romero. C’est même Messi qui aurait pu clore la marque à la dernière seconde, si sa frappe n’avait pas trouvé le petit filet extérieur (93e). L’Argentine prend la tête du groupe mais n’aura pas convaincu tandis que la Bosnie se place comme un candidat sérieux à la qualification pour les huitièmes de finale.

Le joueur du match
Parfois brouillon mais tellement précieux tant ses efforts sont généreux. Angel Di Maria aura su dynamiter l’attaque albiceleste quand elle était aux abonnés absents et remonter de nombreux ballons pour permettre à sa défense de respirer.

On n’a pas aimé
Il était censé être l’un des leaders techniques de cette équipe bosnienne, mais Miralem Pjanic a eu une influence trop limitée dans ce match, laissant même la charge de coups de pied arrêtés intéressants à Izet Hajrovic.

Résultats du groupe F :
Argentine-Bosnie 2-1

LAISSER UN COMMENTAIRE