L’opposition veut adopter une stratégie unique face au pouvoir

0
153

Les leaders de l’opposition regroupés au sein du Mouvement Patriotique d’Opposition Démocratique (Mopod) et les sénateurs de l’opposition ont eu hier une séance de travail afin de définir une nouvelle stratégie face au gouvernement.

L’un des membres du groupe des 6, le sénateur Francky Exius, réclame la formation d’un conseil électoral provisoire suivant les prescrits constitutionnels comme préalable au vote de l’amendement de la loi électorale. Les dirigeants du Mopod et les sénateurs de l’opposition exigent que le Cep provisoire soit constitué de représentants de secteurs de la société et non de personnalités désignées par les trois pouvoirs.

Ces exigences sont contraires à l’accord d”El Rancho qui avait prévu une éventuelle modification de la composition du Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent (CTCEP) devant être transformé en CEP.

Les sénateurs de l’opposition rejettent l’accord d’El Rancho estimant qu’il est le résultat de dialogue entre le gouvernent et de ses partisans.

Le sénateur Exius souligne que les membres du groupe des 6 participeront aux prochaines séances en assemblée afin de démontrer que les procédures n’ont pas été respectées dans la transmission du projet d’amendement de la loi électorale.

Le mandat du CTCEP est caduc, a lancé Turneb Delpé, l’un des membres du directoire du Mopod. Il annonce d’autres rencontres entre les leaders des partis de l’opposition et les membres de l’opposition parlementaire.

Toutefois les sénateurs de l’opposition préconisent la poursuite d’un vrai dialogue entre les acteurs haïtiens afin de rechercher des solutions aux problèmes structurels du pays.

Radio Métropole

LAISSER UN COMMENTAIRE