La Dominicanie va régulariser les enfants d’Haïtiens nés dans le pays

0
212

La République dominicaine a annoncé qu’elle allait régulariser la situation de quelque 240.000 enfants ou descendants de Haïtiens, nés dans le pays, et qui jusqu’à présent étaient considérés comme des étrangers en situation irrégulière.

Ceux qui pourront prouver “qu’ils sont nés dans le pays, y ont des racines, et n’ont pas violé la loi, verront leurs papiers régularisés”, a déclaré le chef de la Commission centrale électorale, Roberto Rosario.

Durant la grande période de l’industrie sucrière dominicaine, à partir des années 1910, la République dominicaine a fait venir de nombreux Haïtiens comme main-d’œuvre, mais sans jamais leur donner de papiers d’identité, bien qu’elle ne les ait pas renvoyés chez eux.

Les deux pays se partagent l’île d’Hispaniola, et l’armée dominicaine surveille étroitement la frontière pour empêcher des entrées clandestines.

Ces 13 derniers mois, 47.700 Haïtiens sans papiers ont été expulsés de la Républicaine dominicaine et renvoyés en Haïti.

D’autre part, l’Organisation des Nations Unies (ONU) et l’Union européenne (UE) ont donné jeudi leur soutien tacite au plan de régularisation des étrangers lancé en République dominicaine suite à l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui fixe les conditions d’acquisition de la nationalité dominicaine.

Pour le représentant résident des Nations Unies en République Dominicaine, Lorenzo Jimenez de Luis, la seule façon de résoudre le problème des sans-papiers en République dominicaine est la mise en œuvre du programme de régularisation en respectant la souveraineté nationale dominicaine, les conventions internationales et les droits humains.

Le représentant a déclaré jeudi que l’ONU préparait une proposition pour le gouvernement dominicain dans le but de contribuer à la résolution du problème.

HPN

LAISSER UN COMMENTAIRE