Poutine supplante Obama comme personne la plus puissante du monde

0
247

Qui sont les hommes les plus puissants du monde, selon Forbes?

Le président russe se classe en tête des personnalités les plus influentes de l’année 2013, selon Forbes. Il succède ainsi à son homologue américain, Barack Obama. Seules neuf femmes figurent au classement. 

Vladimir Poutine a donc été sacré personnalité la plus influente de l’année 2013 par le magazine Forbes. Le président russe détrône ainsi son homologue américain, premier en 2012. Ce classement mêle personnalités politiques, financières, dirigeants d’entreprise et autres philanthropes. Il est conçu sur une base de 72 personnalités, soit une pour 100 millions de personnes dans le monde. Tour d’horizon.

Poutine vs Obama

Énième duel entre Obama et Poutine.

Vladimir Poutine a eu plus d’une fois cette année l’occasion de prouver toute l’influence de la Russie à l’échelle internationale. Le dossier syrien en constitue une illustration parfaite. Fermement opposé à toute intervention militaire, le président russe était sorti grand gagnant des négociations russo-américaines, qui ont débouché sur la résolution de l’ONU visant au démantèlement des armes chimiques dans le pays. Il y a eu également le scandale de l’espionnage de la NSA, et le bras de fer engagé avec la diplomatie américaine sur le cas Edward Snowden. Pendant deux semaines, le lanceur d’alerte était en effet resté bloqué dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou, avant que Vladimir Poutine ne lui accorde l’asile. Avec une condition, à savoir l’interdiction de communiquer de nouvelles révélations sur les pratiques d’espionnage américaines. Sur chacun de ces dossiers, Barack Obama est apparu comme le principal perdant sur la scène internationale.

Il faut dire que le second mandat du président américain n’a pas débuté sous les meilleurs auspices. Plus récemment, Barack Obama a dû faire face au Shutdown, une bataille politique de 15 jours menée face aux élus républicains, bien décidés à ne pas lâcher prise, malgré le risque de défaut des paiements.

Les autres chefs-d’État et de gouvernement

Au total, Forbes a recensé quelque 17 chefs d’État et de gouvernement. À eux seuls, leurs pays pèsent pour 48 mille milliards de dollars de PIB, soit 67% du PIB mondial. Dans le top 5 figurent d’ailleurs 4 de ces responsables politiques, Xi Jinping, le président chinois, complétant le programme, auquel il faut ajouter Angela Merkel à la cinquième place. La chancelière allemande se positionne ainsi comme la femme la plus influente du monde. Le Pape François vient s’intercaler en quatrième position. David Cameron se place à la onzième place, tandis que François Hollande arrive en 18ème position. Le concernant, Forbes insiste notamment sur sa cote de popularité, au plus bas dans toute l’histoire de la Cinquième République.

Les chefs d’entreprise

Au premier rang des chefs d’entreprise le plus puissant dans le monde, le dirigeant de Wal-Mart Stores, la multinationale américaine spécialisée dans la grande distribution. Michael Duke vient ainsi clôturer le top 10. Derrière, le non moins célèbre homme d’affaires Warren Buffet, qui jouit toujours de la quatrième fortune mondiale (58,5 milliards de dollars) et grimpe de deux rangs par rapport au classement 2012. Arrivent ensuite les dirigeants de quelques-unes des plus grandes firmes high-tech au monde, avec notamment Jeff Bezos (15ème), le patron d’Amazon, Sergey Brin et Larry Page chez Google (17ème ex-aequo) ou encore Tim Cook, le patron d’Apple, classé 19ème. Bill Gates, en 6ème position, n’a plus vocation à figurer au milieu de ses anciens concurrents. Car depuis qu’il a pris ses distances avec Microsoft, il a rejoint le club des leaders d’opinion les plus influents de la planète, se classant tout de même derrière le Pape, en sixième place.

Les petits nouveaux

Le souverain pontife réalise ainsi l’entrée la plus remarquée dans le classement. Les autres nouveaux venus intègrent des places plus modestes, à commencer par Lee Kun-Hee, le président-directeur général du numéro un mondial de la téléphonie, Samsung. Il se classe en 41ème place, notamment devant Martin Winterkorn, le patron du constructeur Volkswagen, la présidente sud-coréenne Park Geun-hye (52ème), la patronne d’IBM Virginia Rometty (56ème) et Janet Yellen (72ème), placée par Barack Obama à la tête de la réserve fédérale américaine.

Neuf femmes au total

Au total, seules 9 femmes figurent dans le classement, soit un taux de représentation à peine supérieur à 12%. Ce chiffre est en progression sur un an, lorsque seules six femmes avaient été recensées par Forbes. Mais le taux reste pour le moins faible. Les femmes les plus influentes du monde sont donc Angela Merkel (5ème), Dilma Roussef, la présidente du Brésil (20ème), Sonia Gandhi, la présidente du parti du congrès de l’Inde (21ème), Christine Lagarde, toujours à la tête du FMI (33ème), Park Geun-Hye, évoquée plus haut, de même que Virginia Rometty. En 59ème position, la directrice de l’OMS, Margaret Chan. Les deux dernières femmes sont Jill Abramson, à la tête du New-York Times et Janet Yellen, en dernière position.

L’Express

LAISSER UN COMMENTAIRE