L’Allemagne passe un cap

0
235

En glanant son deuxième succès d’affilée, contre les Pays-Bas, mercredi soir (2-1), l’Allemagne est quasiment assurée d’une place en quarts de finale de l’Euro 2012. Avec ce deuxième revers consécutif, les Néerlandais, en revanche, sont au bord de l’élimination.

Pays-Bas-Allemagne 1-2
Pays-Bas : Van Persie (73e)
Allemagne : Gomez (24e, 38e)

Après une victoire poussive contre le Portugal (1-0), l’Allemagne est montée en puissance pour s’offrir un succès nettement plus convaincant face aux Pays-Bas (0-2). Un effort qui permet à la Mannschaft d’entrevoir de très près les quarts de finale. De leur côté, les Oranje ne pourront compter que sur un scénario miracle pour espérer rallier le tour suivant. Malgré la défaite face au Danemark (0-1), Berter Van Marwijk ne chamboulait pas son onze de départ qui enregistrait, pour seul changement, le retour de blessure de Mathijsen. Avec leur onze type, les Néerlandais réalisaient une entame intéressante, même si celle-ci était inexploitée par un Van Persie malheureux à la finition (7e, 11e). En dépit de ces quelques alertes, les Allemands restaient observateurs en début de match avant de faire mouche sur leur première véritable occasion. Schweinsteiger distillait la passe parfaite dans la surface pour Gomez qui se retournait puis ajustait Stekelenburg de l’intérieur du droit (0-1, 24e).

L’ouverture du score de Gomez était suffisante pour ramener le doute parmi les Oranje. Ceux-ci devenaient apathiques et frôlaient la correctionnelle sur un coup-franc d’Ozil repris à bout portant par Badstuber mais repoussé par un Stekelenburg livré à lui-même (37e). Finalement, ce dernier s’inclinait une minute plus tard sur une nouvelle réalisation de Gomez, auteur d’une frappe imparable malgré un angle difficile (0-2, 38e). Les entrées de Van der Vaart et de Huntelaar au retour des vestiaires annonçaient de meilleures intentions de la part des Pays-Bas. Celles-ci étaient illustrées par Van Persie (58e) et Sneijder (62e, 72e) qui échouaient d’un rien dans leur conclusion. Finalement, l’attaquant d’Arsenal remettait ses partenaires en selle sur une sublime frappe des 18 mètres qui transperçait Neuer (1-2, 73e). A court de jus, les Oranje ne parvenaient toutefois pas à inscrire un but égalisateur qui leur aurait permis d’entretenir un brin d’optimisme avant la dernière journée. Car il leur faudrait dorénavant un scénario miracle pour griller la politesse au Danemark et au Portugal dans ce groupe B.

Le joueur du match
Trois buts en deux matches : Mario Gomez affole déjà les compteurs en ce début d’Euro. Sans avoir une multitude de ballons à exploiter, l’attaquant du Bayern Munich a su concrétiser ses quelques occasions. Et de fort belle manière à la vue de son deuxième but, inscrit dans les seize mètres malgré un angle difficile. Prometteur pour l’Allemagne qui devrait pouvoir s’appuyer sur un avant-centre en forme au moment des rencontres à élimination directe.

On n’a pas aimé
Âgé de 35 ans, Marc Van Bommel n’a été que l’ombre de lui-même face à l’Allemagne. Le milieu de terrain a confirmé son déclin en sélection en livrant une prestation particulièrement timide dans l’entrejeu, se montrant incapable de neutraliser les assauts adverses. L’ex-joueur du Milan AC n’est pas le seul à avoir déçu côté néerlandais. On pense notamment à Arjen Robben, beaucoup trop prévisible face à certains de ses partenaires de club. Pis, sa sortie boudeuse – sans saluer son remplaçant Kuyt ni son banc de touche – pourrait lui être préjudiciable pour la suite de la compétition…

Résultats du groupe B, 2e journée :
Danemark – Portugal 2-3
Pays-Bas – Allemagne 1-2

LAISSER UN COMMENTAIRE